U15M LR16

U15M LR16 BILAN SAISON 2015-2016

QUALIFIES POUR LES 1/2 FINALES REGION !!!

RENDEZ VOUS LE 30 AVRIL A 13H15
A FRAISSES  Gymnase Dorian Rue de l'Ondaine 42490 FRAISSES

AS TARARE  VS  AL VENISSIEUX


 

U15 LR16 SAISON 2015-2016 PHASE 2 POULE B2

Journée

Date

Domicile

Visiteur

Résultat

Aller

1

16/01/2016

AS TARARE - 1

CHARLIEU AL

68 - 73

2

23/01/2016

NEUVILLE BASKET 1

AS TARARE - 1

58 - 70

3

30/01/2016

B CHARPENNES CROIX LUIZET

AS TARARE - 1

73 - 78

4

06/02/2016

AS TARARE - 1

CTC BRESSE BASKET ST REMY SPORTS

91 - 66

5

05/03/2016

BEAUJOLAIS BASKET 1

AS TARARE - 1

72 - 78

Retour

6

12/03/2016

CHARLIEU AL

AS TARARE - 1

58 - 67

7

19/03/2016

AS TARARE - 1

NEUVILLE BASKET 1

82 - 56

8

02/04/2016

AS TARARE - 1

B CHARPENNES CROIX LUIZET 1

87 - 85

9

09/04/2016

CTC BRESSE BASKET ST REMY SPORTS

AS TARARE - 1

44 - 61

10

23/04/2015

AS TARARE - 1

BEAUJOLAIS BASKET 1

81 - 70

 


 

Classement Brassage 2015-2016

U15M LR16_2015-12-15-23-38-39.png
 

U15M LR16 BRASSAGE SAISON 2015-2016

Journée Date Domicile Visiteur Résultat
Aller
1 03/10/2015 AS TARARE - 1 SUD LYONNAIS BASKET 1      80/98
2 10/10/2015 CTC BRESSE BAKSET ST REMY SPORTS  AS TARARE - 1      -
3 17/10/2015 AS TARARE - 1 CTC ENTENTE BASKET ONDAINE FRAISSES ES      -
4 24/10/2015 B CHARPENNES CROIX LUIZET AS TARARE - 1      -
5 07/11/2015 CTC FEURS ROZIER BASKET-ROZIER EN DONZY 1 AS TARARE - 1      -
Retour
6 14/11/2015 SUD LYONNAIS BASKET 1 AS TARARE - 1      -
7 21/11/2015 AS TARARE - 1 CTC BRESSE BASKET ST REMY SPORTS      -
8 28/11/2015 CTC ENTENTE BASKET ONDAINE FRAISSES ES AS TARARE - 1     -
9 05/12/2015 AS TARARE - 1 B CHARPENNES CROIX LUIZET 1     -
10 12/12/2015 AS TARARE - 1 CTC FEURS ROZEIR BASKET-ROZIER EN DONZY 1     -

 
pays u15.jpg
 

Nos minimes au sommet de la région B (14/05/2015).

C’était ce week-end la dernière marche pour atteindre le graal  si haut perché, et si difficile à remporter. Devenir tout simplement champion de sa catégorie. La marche la plus haute de la saison, vous en conviendrez. J’ai souvent moqué l’idée que « une finale, c’est beau que quand on la gagne ». On se dit souvent « ce n’est pas grave, aller en finale, c’est déjà bien ». Mais en y réfléchissant à deux fois ce samedi, je n’étais plus tout à fait sûr de mes convictions. Il n’y a effectivement que deux issues dans une finale : la joie ou la déception….

Peut-être plus que le basket, ce sera la manière d’aborder cette rencontre qui sera déterminante. La gestion de l’émotion, du stress, de la lucidité devra être parfaitement maitrisée. C’est très certainement l’une des clés de la réussite en ce moment si intense et si particulier.

Les âmes supportrices Tarariennes sont venues en nombre encourager leurs protégés. L’ambiance est très chaude à la présentation des équipes, et est teintée d’une magnifique couleur rouge, le rouge « AST » évidemment. Un joli moment d’émotion...et ce n’est que le début.

Le choc As Tarare / AS Charlieu peut alors démarrer. Acte un.

Le tout début de rencontre est très compliqué pour les deux équipes. Le ballon semble bruler chaque phalange qui s’y colle.  Les deux clubs se rendent la politesse avec des erreurs qui démontrent une tension des plus élevée. Mais cela ne durera pas longtemps. L’envie des deux équipes prendra vite le pas sur l’appréhension, somme toute si compréhensible. Le match, le vrai, peut enfin commencer.

On sent ensuite une certaine domination Tararienne, mais on manque quelque paniers, pourtant pas des plus difficiles. Charlieu a moins d’occasions mais le taux de réussite est meilleur. Quel dommage. Car dès que notre adresse est retrouvée, ce sont des temps forts en notre faveur (6/0, suivi d’un 5/0). Nos adversaires s’accrochent en fin de quart temps pour recoller au score (16/12 pour Tarare). C’est déjà un spectacle des plus rythmé que nous offrent les deux équipes, qui se donnent déjà sans compter. La tension s’est clairement évaporée du terrain, pour pleuvoir dans les tribunes, ou la plupart des spectateurs se tendent déjà… doucement mais sûrement. On se demande alors pourquoi nos enfants ont choisi un sport, certes magnifique, mais toujours si indécis, et donc des plus stressant…

On rentre bien trop vite dans la pénalité dans le second quart temps. 4 fautes en une minute, nous font rapidement lever le pied en défense, jusqu'à la irréprochable. Charlieu ne se fait alors pas prier en nous infligeant un 8/0 qui leur redonne la main sur ce match. Mais nos garçons ne se démunissent pas, comme cela aurait pu être le cas quelques mois auparavant. Preuve qu’ils ont bien grandis. On se relance à l’assaut du cercle adverse avec un collectif de très belle facture. C’est à nos adversaires de faire maintenant les fautes. Une belle adresse aux lancers francs, et quelques attaques très bien senties, nous refont passer devant à la mi-temps  (38/34). Mais les dieux du basket sont loin d’avoir encore fait leur choix. Bien loin.

Le troisième quart temps sera fait de haut et de bas pour les deux équipes. Le match est clairement devenu fou  et démuni de toute logique…7/0 pour tarare, suivi d’un 12/0 pour Charlieu, pour finir sur un 10/3 pour tarare. On sent chaque équipe sur le fil du rasoir. Prête à exploser, mais surtout pas prête à rendre les armes. Un bel orgueil de la part de tous les acteurs de cette rencontre haute en couleur, et qui tient toutes ses promesses  (55/53 pour Tarare). Cœurs fragiles, s’abstenir…

Le quatrième quart temps sera la parfaite démonstration du plus grand progrès réalisé cette année par nos diables rouges. La maturité. Ils ont alors repris fermement, mais toujours calmement, le contrôle des opérations. Ils bouclent alors l’accès au panier à double tour (un seul panier à deux points pour Charlieu). Le collectif restera alors toujours parfaitement soudé. Aucun des garçons na paniquera, et n’essaiera de sauver la patrie de manière individuelle. Et quand on joue comme cela, on est au-dessus de Charlieu, c’est évident. Le coup de sifflet final sera sifflé sur le score de 69 à 59 pour Tarare, dans une joie indescriptible. Sur le terrain. Dans les tribunes aussi.

Nos garçons pouvaient alors profiter d’un moment rare et intense. Ce n’est pas tous les jours que l’on se hisse au sommet de sa catégorie. C’est tellement long, difficile, et semé d’embûches….

Agenouillés derrière le panneau des champions, ils pouvaient alors porter la coupe au-dessus de leurs têtes, et faire frissonner de bonheur tous leurs supporters.   

Bravo aux garçons, mais aussi à leurs coachs Lionel et Florian qui ont démontré tout l’année d’énormes qualités. Sportives, certes, mais aussi et surtout humaines.

A vous tous maintenant de vous éclater lors des tournois de fin d’année. Avec moins de pression, très certainement. Mais avec beaucoup de plaisir à jouer et vivre ensemble. J’en suis persuadé.

Bon vent à vous tous pour l’année prochaine. Vive le sport, vive le basket, et vive no minimes !!!! 

 

Nos minimes en finale dans un suspense insoutenable (30/04/2016).

C’était l’heure des demi-finales pour nos minimes ce week-end, contre l’équipe de Vénissieux, évidemment très robuste… elle ne serait sinon déjà plus là,  à tenter de glaner encore le titre de champion tant convoité. Une lapalissade, certes, mais qui a le mérite de démontrer qu’aujourd’hui, cela sera tout sauf facile. Oh que non. Il va falloir réaliser un grand match, condition « sine qua none », pour continuer un peu plus l’aventure. C’est sûr. C’est sûr et certain.

La grande question que l’on peut aussi se poser est de savoir comment nos garçons allaient réagir à l’ambiance si particulière des phases finales. En clair, Comment allaient-ils gérer la pression ?

L’échauffement des deux équipes nous démontrera, une fois n’est pas coutume,  qu’on allait encore ne pas être avantagé par la taille. Vénissieux possède un très grand joueur, et quelques autres pas mal non plus…Mais, cela, on en a l’habitude. A nous de compenser avec nos qualités.

La présentation des équipes se réalise sur une belle et chaude ambiance. Cette demi-finale tant attendue peut enfin démarrer…place au spectacle.

Nos diables rouges entrent dans cette rencontre dès la première seconde. Tarare verrouille tout de suite l’accès à son panier avec une défense particulièrement dense. Le collectif est aussi au rendez-vous.  De belles actions et contre-attaques mettent vite nos adversaires au supplice. En ajoutant à cela une adresse rarement vue cette saison, on inflige rapidement un 9/0 à Venissieux qui semble être complètement pris au dépourvu.  Nos garçons dégagent une grande sérénité, et on les sent particulièrement concentrés. Concentration qui nous transcende dans chacun de nos gestes. C’est le début de match presque parfait, ou tout semble parfois même facile…trop facile ? (27/12 en fin de quart temps). On vole sur le parquet. On marche sur l’eau. Pourvu que cela dure.

L’intensité du match monte d’un cran dans le second quart temps. Les deux équipes se donnent clairement à fond, et se jettent dans la bataille sans aucuns calculs. Première victime, notre lucidité. On réalise nos premières erreurs, et l’adresse chute quelque peu.  Mais notre défense reste impeccable. Venissieux tournent autour de notre raquette, certes rapidement, mais éprouvent toutes les difficultés à prendre les shoots. On attaque très bien le cercle, et cela provoque beaucoup de fautes chez nos adversaires qui rentrent rapidement dans la pénalité.  Un 6/8 aux lancers francs nous permet de prendre encore un petit point d’avance de plus (39/23 à la mi-temps). Le soleil reste au beau fixe.

Le début du troisième quart temps est équilibré. Aucune des équipe de prend le pas sur l’autre. C’est du tout bon pour nous. Le temps joue en notre faveur. Les garçons passent alors du stress du début de match à une rencontre qui semble ne plus pouvoir nous échapper. Le collectif Tararien explose alors d’un seul coup. L’individualisme prend le pas sur l’équipe et l’on voit nos garçons s’engager dans des shoots impossibles. On ne rentre plus rien. Tout logiquement. Vénissieux passe alors sur une défense presse héroïque dans l’énergie. Cette équipe lâche clairement son va-tout. Et cela paye. On panique et perdons tous les ballons dans les remontées de balle. Un 10/0 pour Vénissieux change complétement la physionomie de la rencontre.  Nos adversaires font logiquement beaucoup de fautes, mais on perd de notre superbe dans les lancers francs. Mais où est passé notre sérénité de début de rencontre ? Elle a dû restée au vestiaire, très certainement... Il va falloir vite se ressaisir, sachant que la dynamique semble désormais Vénissiane. Cela ressemble à un mauvais cauchemar. On sent alors le souffle du boulet, en ne menant désormais plus que de cinq points (54/49). Le match est relancé. Les supporteurs Tarariens stressés, se cherchent du regard. Mais comment ce match  à t-il pu basculer de cette manière et aussi rapidement ? On ne le saura jamais….on ne veut d’ailleurs même pas savoir…

Les deux équipes se rendent coup pour coup dans le troisième quart temps. On arrive à garder cette infime distance qui nous fait encore espérer, jusque à voir nos adversaires égaliser à 20 secondes de la fin, avec un 0/6 tout droit issue de l’énergie du désespoir... Le reste du quart temps sera d’un suspense à faire pâlir maitre Hitchcock en personne… il reste donc 20 secondes à jouer. On temporise pour marquer le dernier shoot salvateur. On patiente, on patiente, interminablement, on prend le shoot à 3 secondes de cette fin de match absolument irrespirable. Et cela rentre…C’est alors quasiment gagné. Vénissieux prend un temps mort et lance sa dernière attaque, en tentant un shoot impossible, au buzzer, qui rentre aussi irrémédiablement…Les deux équipes sautent de joie, chacune n’étant pas d’accord sur la validité de ce shoot…L’une croit avoir égalisée. L’autre se croit déjà en finale. Tout simplement parce que les arbitres eux même se contredisent. Chaque équipe veut croire à l’arbitre qui lui convient le mieux. Quelques minutes de discussion plus tard, le panier est accordé par l’arbitre principal. Ce n’était pas le bon pour Tarare…

C’est l’heure des prolongations et des tachycardies  cardiaques. Des palpitations de plus en plus fortes, bien trop fortes pour le cœur des pauvres parents absolument désabusés.

La prolongation sera des plus étranges. On domine nos adversaires qui se défendent en faisant beaucoup de fautes. Notre réussite aux lancers francs se réduit à peau de chagrin (2/10). Les jambes sont lourdes, certes, mais les bras tremblent et les cerveaux bouillonnent. Vénissieux n’arrive pas à marquer non plus. Merci à notre défense encore intraitable. Un trois points venu de nulle part nous fera définitivement passer devant en fin de match.   C’est gagné. Ce fut de la folie. Pure et dure (73/71).

On est passé par tous les états durant cette rencontre. L’issue semblait pliée dans le troisième quart temps. Il n’en fut rien. C’est une très belle leçon de sport qu’il ne faudra jamais oublier. Un gros bravo à nos diables rouges qui sont allés chercher cette victoire au fin fond de leur cœur. Un petit hommage aussi pour cette équipe de Vénissieux qui s’est vraiment battue jusqu’au bout avec un état d’esprit remarquable. Pas de grands matchs sans deux grandes équipes. Tout le monde sait cela.

La finale se jouera le 14 mai, 18H,  à Vaulx en Velin, contre Charlieu, seule équipe à nous avoir fait tomber pendant le championnat. Entre nous, c’est un partout balle au centre. Cela promet encore beaucoup de suspense…

Toute âme supportrice Tararienne sera évidemment la bienvenue. A bon entendeur…

 

 
CHAMPIONNAT
 

Nos minimes avec l’orgueil du leader (24/04/2016).

Nos minimes recevaient ce week-end Beaujolais basket pour la dernière rencontre de notre championnat. Les dés sont certes déjà lancés pour notre équipe, sûre de terminer première de sa poule, mais il reste important de rester sur une bonne dynamique et garder cette confiance en nous, acquise si chèrement au fil de la saison.

C’est avec une équipe non pas diminuée, mais plutôt décimée, par les blessures et absences qu’il allait falloir se battre ce week-end. Les âmes les plus pessimistes pouvaient alors voir une des rencontres des plus compliquées. Physiquement tout au moins….

Nos garçons ne se posent pas toutes ces questions et rentrent dans leur match tambour battants. Même si on est que six pour défendre chèrement nos couleurs, notre équipe ne fait pas de calcul.

On souffre parfois en défense devant la taille du cinq adverse. Mais notre collectif, et l’intensité mise à l’attaque du cercle nous permettent de prendre l’avantage en fin de quart temps (20/16). On sent que nos garçons sont dans un bon jour, mais les trois quarts temps restant seront forcements très lourds pour les jambes. C’est une certitude, le manque de rotation sera difficile à gérer physiquement.

Nos diables rouges gardent la même intensité dans le second quart temps. Toujours aucun calcul, et l’envie de gagner reste toujours aussi palpable. Remarquable lorsque l’on sait ce match sans enjeux. On reprend la main sur les rebonds, grâce à une envie de tous les instants. Les joues de nos garçons rougissent à vue d’œil en fin de quart temps, ce qui nous fait perdre quelque peu de lucidité dans les derniers gestes. Cela nous empêche clairement d’accentuer encore notre avance, car on sent vraiment que le potentiel est bien Tararien. Dommage. La mi-temps arrive à point nommée, et l’on reste encore devant 39/35.

La pause nous a effectivement fait du bien…Nos garçons semblent avoir trouvé le second souffle, et remettent clairement le couvert, en terme d’engagement et d’intensité. En ajoutant à cela une belle adresse aux trois points et une excellente réussite sur la ligne des lancers francs, on arrive même à encore accentuer quelque peu notre avance, au prix d’une énorme débauche d’énergie (58/48). 10 petits points d’avance, pour encore 10 longues minutes…il va falloir tenir que ce soit physiquement et mentalement.

Beaujolais s’accroche dans le quatrième quart temps. Ils doivent bien penser que Tarare va forcément finir par craquer à un moment ou à un autre. Mais il n’en sera rien. Le basket bien plus complet de nos diables rouges, sans chauvinisme aucun, nous permettra de ne jamais remettre nos adversaires dans la course.

C’est pourtant très dur physiquement.  On voit souvent les corps de nos garçons se courber pour venir remonter les chaussettes, ou pour venir prendre appui sur les genoux. Signes d’une bien grande fatigue, tellement compréhensible. Vous l’aurez compris, c’est bien au mental que nos garçons vont chercher la victoire dans cet ultime match de championnat, remporté finalement sur le score de 81 à 70.

C’est une belle leçon de courage que nous a donné cette équipe ce week-end. Il ne reste plus qu’à les féliciter. Evidemment.

Cap désormais sur les phases finales, belle récompense à la vue de la fin de saison de nos minimes.  Espérons que l’équipe sera la plus  complète possible car on aura forcément besoin de tout le monde. Ne pas pouvoir se battre à armes égales relèverait vraiment de l’injustice. Le niveau sera forcément relevé, mais il est l’heure de croire en nos chances et de laisser les complexes de côté. Toute l’équipe vous donne rendez-vous à Fraisses ( GYMNASE DORIAN Rue de l'Ondaine ), le samedi 30 avril à 13H15 pour venir les supporter face à  l’AL VENISSIEUX PARILLY. Allez les garçons, on est tous avec vous !!!

 

 

 

Nos minimes en deux temps… (09/04/2016).

C’est dans une très bonne dynamique que nos minimes se déplaçaient ce week-end chez le dernier de la poule l’entente Bresse Saint Rémy. Attention tout de même à ne pas tomber dans le dangereux piège de la facilité, car l’objectif première place ne nous permet aucune erreur, et qu’on ne peut douter que chaque équipe se transcende toujours dès qu’elle rencontre le leader…c’est toujours un match particulier…

Le début est quelque peu timide de la part de nos protégés. On sent que la machine est quelque peu difficile à démarrer, et semble rapidement manquer de rythme…les explications peuvent être multiples. L’équipe n’a pas joué le week-end dernier, n’a pas pu s’entrainer correctement la semaine dernière suite à un voyage scolaire, ce long déplacement, et peut être le fait de « jouer le dernier » sont quelques détails qui démontrent que l’équilibre dans le sport peut être d’une grande fragilité…

Même si les jambes semblent toujours lourdes, nos garçons prennent ensuite le dessus en infligeant un 9/0 qui semble annoncer enfin le réveil tant attendu. Mais Bresse est bien présent en ce début de rencontre. Un bon collectif, pas en phase avec leur classement, et une bonne adresse à trois points  leur permet de recoller en fin de quart temps (15/15). Cela ne va pas être si simple pour nous si l’on continue sur ce faux rythme. C’est une certitude, il va falloir se bouger, et rapidement.

Et ce n’est pas le cas dans le second quart temps. Tout semble difficile pour nos minimes, et en particulier dans les shoots, ce qui démontre qu’il nous manque ce petit supplément d’âme pourtant si visible lors de nos dernières semaines. Bresse ne se fait pas prier, et réalise un bon match. Ils prennent conscience qu’on n’est pas dans un grand jour, et jettent alors tout naturellement toutes leurs forces dans la bataille. On prend alors logiquement l’eau en milieu de quart temps (0/11), et nous voilà menés à la mi-temps (23/31). Attention au début de 3ème quart temps qui s’annonce alors primordial.

C’est le beau sursaut d’orgueil du leader malmené qui va faire tourner cette rencontre en notre faveur. Un 8/0 en début de quart temps nous permet de revenir à égalité, mais surtout de mettre un petit coup sur la tête de Bresse qui sent alors que le vent commence doucement à tourner. Doucement, mais sûrement…On est soudain plus agressifs, et on commence à dominer dans les rebonds. De bons indicateurs qui démontrent qu’on est enfin rentré dans le match. On évolue alors un cran au-dessus de nos adversaires, et nos diables rouges passent alors devant au score, enfin…42/38.

Nos garçons gardent la même intensité, heureusement d’ailleurs, dans le 4eme quarts temps. Malgré toujours un bon match de Bresse, reconnaissons-le, cette équipe ne peut endiguer les multiples accélérations de notre part. Même si l’on se complique encore et encore nos shoots, défaut récurrent et pas encore corrigé, notre défense des plus sérieuses nous permet de prendre le large en fin de rencontre (61 à 44), ou nos garçons ont su se réveiller au bon moment. Cerise sur le gâteau, la défaite du second  de la poule nous assure désormais la première place du championnat. Bravo encore à nos garçons qui ont su garder le cap, dans une poule homogène, et donc forcément compliquée, sans droits à l’erreur…

 

 

 

Nos minimes au bout du suspens (26/03/2016).

Nos minimes recevaient ce week end la solide équipe de Charpennes. Ce match avancé de la huitième journée devait éviter de nombreuses absences suite à un voyage scolaire. Mais il n’en fut rien. Blessures et week-end de pâques obligent, c’est encore bien diminués que nous allions devoir défendre notre première place, si chèrement acquise jusqu’alors. Sachant que Charpennes nous a fait énormément souffrir en match aller, cette rencontre était des plus indécises…et ce fut clairement le cas…

Le rythme est élevé d’entrée de jeu. Les garçons savent pertinemment que seul un gros match pouvaient leur permettent de s’en sortir. Mais Charpennes, dont c’est le dernier espoir pour accrocher les phases finales, se jette tout de suite dans la bataille. Ils nous pressent dans tous les coins du terrain, avec une énergie folle. Cette envie est tout de même mal maitrisée, car nos adversaires font ribambelles de fautes sur nos garçons qui récitent alors un basket de qualité, sans jamais paniquer. Un 9/12 aux lancers francs, une bonne défense, seulement mise en difficulté dans les contres attaque, et notre collectif nous permettent alors d’endiguer la fougue adverse pour mener 23 à 21 en fin de premier quart temps.  C’est déjà un véritable bras de fer que se livrent les deux équipes.

Et cela continue dans le second quart temps. Nos diables rouges voient leur adresse chuter, en se compliquant trop souvent les shoots, en privilégiant l’esthétisme à l’efficacité. Quel dommage, car de nombreuses occasions basées sur un collectif solide  ne sont alors pas récompensées. La rencontre reste donc serrée. Le meilleur joueur adverse commence alors un véritable récital. Une fois lancé, il devient impossible de l’arrêter.  Il vampirise complètement le collectif de Charpennes, certes, mais il enfile les paniers comme des perles, même dans les positions les plus compliquées. Il tient à lui seul son équipe. Mais cet individualisme ne prend pas le pas sur notre collectif, et la mi-temps est sifflée sur le score de 44 à 39 en notre faveur. Les deux équipes sont sur le fil du rasoir, et l’on sent que tout peut basculer d’un moment à l’autre. Voyant notre peu de rotations possibles, tout reste à craindre pour nos garçons qui restent pour l’instant calmes et posés. Ils sont dans leur bulle. A eux d’y rester.    

Le match bascule en milieu de troisième quart temps. Une accumulation de fautes de nos garçons, ont un effet dévastateur sur leur état d’esprit jusqu’alors irréprochable. Le body language de nos protégés est sans équivoques lors du premier temps mort posé par Lionel. Les épaules sont basses, et les mines déconfites. Alors que l’on mène encore...comment expliquer cette fragilité ?

Charpennes, ou plutôt son meilleur joueur adverse, prend alors complètement l’ascendant dans cette rencontre. Sa réussite et sa facilité sont à la limite de l’indécence, et inflige à lui tout seul un 15/0 à nos protégés dont les cerveaux sont au bord de l’explosion. Mais nos garçons ont grandi depuis le début de la saison. Quelque mois auparavant cela aurait été la fin de tous les espoirs. Mais désormais, ils savent se reprendre...Un coup d’accélérateur en fin de quart temps et une belle adresse à trois points, nous permettent de recoller (66/66) dans ce match dont l’issue est absolument improbable à pronostiquer…

Le match est fou dans le quatrième quart temps. Mais il est surtout d’une grande frustration quant à notre maladresse. On a les armes dans le jeu, que ce soit en défense, dans le collectif, et à l’attaque du cercle. Mais nos garçons tentent encore trop souvent des shoots bien trop fantasques pour assurer un minimum de fiabilité. Un point clairement à revoir, à travailler et à améliorer…

Il faut dire aussi que la fatigue se fait sentir. Et pas qu’à moitié…L’engagement est total de part et d’autre.

Charpennes s’accroche  avec un bien meilleur ratio tentative / réussite dans les shoots. On est menés de deux points à sept secondes de la fin. On peut entendre les pauvres palpitants des spectateurs locaux à des kilomètres à la ronde. Un shoot à trois points nous donne un avantage des plus minimes. On ferme alors l’accès à notre panier à double tour, et l’on réalise alors un stop salvateur avec une énergie venue de nulle part. Charpennes « fait vite faute » pour récupérer la dernière possession, mais notre sang froid aux lancers francs nous permet de sceller le sort de ce match (87/85), dans cette rencontre haute en couleur, et des plus stressantes...Une victoire qui en vaut deux…vraiment…et qui ouvre encore un peu plus l’accès au graal des phases finales. Bravo aux garçons qui sont passés vraiment par tous les états émotionnels. Du beau temps à la tempête. Bravo !

Le mot du coach Lionel : Une fois de plus, bravo à nos garçons qui sont allés chercher ce match dans un contexte particulier (absence de quatre joueurs). Il y a eu plus de déchets qu’habituellement mais nous n’avons jamais lâché afin de conserver cette première place.


 

Nos minimes ne lâchent rien (19/03/2016)

Une équipe quelque peu diminuée et c’est un match piège qui s’offre à nous en recevant Neuville Basket, qui nous nous avait provoqué quelques frayeurs lors du match « aller »…Malgré notre position de leader, le moindre faux pas peut être synonyme de grande désillusion quant à la qualification aux phases finales. Charge à nos garçons de mettre tout ce qu’il faut dans la bataille et d’assoir encore un peu plus leur position dominante….

Le premier quart démontre rapidement tous les progrès de nos protégés. Dans la cohésion, l’envie, mais aussi, et surtout, dans la confiance. Tout leur réussit en début de rencontre. Une défense impeccable, une grande vitesse dans le jeu et une belle agressivité sous le panier fait très rapidement mettre Neuville en grande difficulté. Vous l’aurez compris, le premier quart temps n’est pas loin du presque parfait pour nos diables rouges, qui semblent dans un bon jour. Un très bon jour…Ce gros quart temps nous permet alors déjà de prendre un ascendant dans le score, certes, mais aussi dans l’aspect psychologique (27/11).   

Le début du second quart temps est plus équilibré, mais nos garçons remettent vite « le couvert ». La domination est alors sans équivoques. Nos garçons sont déchainés, et Neuville ne peut faire que subir le jeu de notre équipe particulièrement bien inspirée….certainement l’une des mi-temps les plus abouties jusqu'à présent pour nos garçons qui à l’aide d’un 15/0 prennent un avantage des plus confortable à la mi-temps (50/20).

On a un coup de moins bien dans le troisième quart temps. Nos garçons semblent tomber dans le dangereux piège de la facilité. Neuville ne se fait pas prier, et nous fait retomber rapidement dans l’idée qu’un match n’est jamais réellement plié, en nous infligeant un 8/0, rapidement stoppé par un temps mort des plus judicieux. On reprend ensuite rapidement nos esprits pour repartir de l’avant avec un 9/0 qui semble alors empêcher définitivement toute rébellion adverse (67/37 en fin de quart temps).

La rencontre semble alors jouée dans toutes les têtes dans cette fin de match. Le rythme baisse en intensité, et l’écart semble insurmontable que ce soit pour Tarare, mais aussi pour Neuville.

Une grande maladresse Tararienne fait parfois que plus rien ne rentre…Même si Neuville lâche ses dernières forces dans la bataille  l’écart est déjà bien trop important pour espérer un quelconque renversement de situation. Tarare contrôle tout de même, mais parfois maladroitement, cette rencontre et remporte cette confrontation sur le score sans appel de 82 à 56.

L’objectif des phases finales semble alors de plus en plus proche. Mais le chemin est encore long et semé d’embuches. Il ne va pas falloir se relâcher. Non, il ne va pas falloir…

 

 

 


 

Nos minimes se paient le leader et prennent la tête du championnat (13/03/2016).

Nos minimes se déplaçaient ce week-end à Charlieu, qui n’est ni plus ni moins que le leader invaincu de notre poule. Inutile donc de préciser qu’il allait falloir sortir un gros match sous peine d’une belle désillusion. Mission forcément difficile, mais on y croit, vraiment….on a quelques beaux atout à faire valoir à la vue de nos dernières prestations.   Laissons les complexes de côté, jouons notre basket, et adviendra que pourra….

Une défense bien organisée, vive, et déjà agressive de Charlieu nous gêne en tout début de rencontre. Nos toutes premières attaques, pourtant bien senties, ne sont alors pas récompensées, alors que la domination est clairement Tararienne. Nos adversaires font le dos rond, et réussissent à ouvrir le score, sur leur première occasion. Notre réaction est immédiate. Avec une défense des plus sérieuses et un collectif parfaitement huilé, nos diables rouges infligent rapidement un 10/0 des plus mérités. Ça fait du bien dans les têtes. Le reste du quart temps est équilibré, et malgré quelques erreurs de nos garçons, on les sent bien dans leur match, pour prendre la main sur cette rencontre (19/10 en fin de quart temps). Un quart temps de haut vol pour nos protégés. Que ce soit dans l’envie et dans les aspects techniques du basket.

Le début de second quart temps redémontre quelques difficultés à pénétrer la défense adverse. Charlieu nous fait souffrir dans le jeu rapide, dès que notre défense n’a pas le temps de se mettre en place. On sent qu’aucun relâchement de notre part n’est possible, et on comprend rapidement que c’est bien notre niveau collectif qui semble être la clé de ce match. Dès que notre collectif baisse, on s’empale dans la défense adverse, mais dès qu’on joue en équipe, on enfile rapidement les paniers. Un 0/6 pour Charlieu en fin de quart temps, les remet dans le match. Le leader n’est pas là pour faire de la figuration, et recolle à 5 points à la mi-temps (30/35 pour Tarare).  

L’agressivité et le rythme des deux équipes montent considérablement dans le troisième quart temps. Le match s’emballe pour le plaisir de tous les spectateurs. Les deux défenses deviennent de plus en plus intraitables, en contrepartie de beaucoup de fautes de part et d’autre. Les deux équipes entrent vite dans la pénalité, et même si Tarare fait preuve d’un sang-froid exemplaires  dans les lancers effectués sous les huées adverses, nos quelques moments de panique et donc d’erreurs, permettent à Charlieu de revenir dangereusement (51/49 pour Tarare).

Le match devient fou dans le quatrième quart temps. Charlieu est survolté par les encouragements de leur public, pas toujours des plus « fair play » faut-il l’avouer. On sent parfois nos garçons à fleur de peau  mais ils ont l’incroyable lucidité d’enfiler les lancers francs, dans un environnement des  plus compliqué.  Non seulement nos garçons arrivent alors contrôler la situation, mais ils accentuent encore leur domination Une belle adresse dans les shoots extérieurs nous permet effectivement d’accentuer notre avance,  et de remporter cette rencontre très compliquée sur le score amplement mérité de 67 à 58. Quoi dire à part féliciter cette équipe qui progresse chaque week-end dans l’état d’esprit et dans le collectif ? Un grand bravo…..tout simplement. Cette rencontre nous permet de prendre la première place du groupe. A nous et nous seul de ne pas la lâcher…

 

 

 Le mot du coach Lionel : Bravo avant tout aux garçons d'avoir été chercher cette victoire avec en prime le goal average. L'équipe a été rigoureuse, a respecté les consignes. Il faudra maintenant se remettre au travail afin de défendre cette première place.

 

 

Victoire probante de nos minimes (05/03/2016).

Nos garçons se déplaçaient ce week-end contre le second de la poule beaujolais Basket. Match donc importantissime quant à la quête des phases finales, qui commence à trotter dans toutes les têtes à la vue de nos derniers résultats. Reste à espérer que la longue trêve hivernale n’aura pas d’effets trop négatifs  et ne brisera pas notre belle dynamique…

Nos minimes entrent bien dans leur match, avec notamment une défense des plus sérieuses et des plus appliquées.  Mais, tout comme un effet miroir, une défense toute aussi efficace et bien organisée de nos adversaires rendent nos toutes premières offensives dès plus infructueuses. Mais nos garçons montent rapidement en intensité et règlent la mire pour infliger un 10/0 qui permet de prendre un premier ascendant numérique, certes, mais aussi psychologique.  Beaujolais ne panique pas pour autant. Cette équipe ne semble pas avoir de gros points forts, mais est très équilibrée dans tous les secteurs du jeu. Une équipe donc accrocheuse en vue, qui refait un peu de son retard  fin de quart temps pour recoller à trois points en fin de quart temps (14/11 pour tarare).

On prend un peu l’eau en tout début de second quart temps avec de nombreuses erreurs bien évitables.  Beaujolais récite une partition simple, efficace et parfaitement programmée par rapport à leurs qualités. Notre  défense baisse alors en intensité, et on a l’impression alors que l’on donne tout simplement le bâton pour se faire battre. C’est bien Tarare qui semble supérieur dans le potentiel, mais on souffle trop le chaud et le froid. C’est donc implacablement Beaujolais, à son rythme, qui en profite pour prendre la tête à la mi-temps 29/31. C’est une sensation étrange d’être meilleur, mais on est bel et bien mené…

La rencontre s’intensifie notablement dans le troisième quart temps. Les deux équipes nous proposent un match bien plus rythmé, avec une belle débauche d’énergie, et de très belles phases d’actions collectives.  Du beau basket, vraiment. Les deux équipes restent systématiquement au coude à coude, avec beaucoup d’agressivité défensive. On voit d’ailleurs de longues minutes sans aucun  points de marqués tellement les défenses prennent souvent le pas sur les attaques. Les nombreuses fautes défensives de chaque côté font vite entrer les deux équipes dans la pénalité. La fin de quart temps est un véritable concours de lancers francs, ou Tarare s’en sort le mieux avec une belle adresse dans cet exercice. On prend alors un avantage des plus minimes, 53 à 52. Le suspense est alors à tous les étages.

Nos diables rouges explosent alors littéralement leurs adversaires du jour en début de quatrième quart temps. Ils mettent tous les ingrédients nécessaires à démontrer les carences de Beaujolais qui a du mal à résister face au basket si complet que nous proposent alors nos protégés.  Le résultat est sans appel, avec un 14/0 en notre faveur très amplement mérité. C’est du presque parfait dans tous les compartiments du jeu, avec en sus un comportement des plus exemplaires, avec beaucoup d’envie et de solidarité. Que demander de plus ?

Mais Beaujolais a le grand mérité de ne jamais paniquer. Clairement piqués au vif, ils jettent alors tout dans la bataille. Le match devient fou et enraye la très belle mécanique Tararienne. Un petit moment de panique, fait que Beaujolais revient dans la partie et la tension monte alors à son comble. De plus 10 à une minute de la fin, on voit revenir les locaux à quatre points à 40 secondes. Le match devient alors interminable. Tout peut encore arriver. Mais nos garçons ne lâchent rien et reprennent de leur sang-froid, notamment aux lancers francs. Une belle maitrise en fin de match, que ce soit techniquement et mentalement empêchera alors Beaujolais de reprendre la main sur ce match, très accompli de la part de nos garçons, contre une équipe des plus accrocheuses et difficile à manier.  

Nos minimes réalisent donc une très belle prestation sportive ce week-end (victoire finale 78/72), le tout couplé à une belle opération comptable. Un week-end donc parfait. Bravo à vous !  

Le mot du coach Lionel : Tout d’abord félicitations aux garçons qui ont su aller chercher ce match, et surtout se remettre au travail sérieusement depuis maintenant plusieurs semaines. Pour espérer autant, voire mieux, il faut continuer sur cette lignée. 


 

Nos minimes continuent sur leur lancée (06/02/2016).

Nos minimes recevaient ce week-end l’entente de Bresse saint Rémy. L’objectif du jour était de reproduire le même niveau de jeu que ces dernières semaines afin d'assoir notre position en haut du classement.

Le tout début de rencontre est quelque peu timide de la part des deux premiers « cinq ». Quelques erreurs de concentration de notre équipe démontrent qu’on n’est pas encore complètement rentrés dans le match. Mais Tarare se ressaisit très vite, en se basant sur une défense très efficace et étant très performant dans le jeu rapide, avec notamment d’excellentes contres attaques. Un 12/0 en notre faveur nous permet de prendre tout doucement la main dans cette partie. Bresse ne sombre pas complètement grâce à une belle adresse aux lancers francs (24 / 13 pour Tarare en fin de quart temps).

Nos protégés reste performants dans le second quart temps. Avec les mêmes ingrédients qu’en début de rencontre. Nos adversaires ont de belles qualités de vivacité, mais notre défense très rigoureuse les empêche très souvent l’accès à notre panier. Nos diables rouges nous gratifient encore de belles combinaisons collectives, ponctuées par une belle réussite au niveau de l’adresse. C’est donc tout en contrôle et sans aucun surrégime que nos garçons remportent ce quart temps (24/13) pour un score à la mi-temps de 48 à 26.  

Le troisième quart temps est le théâtre d’une belle montée d’intensité dans le jeu. Les deux équipes jouent un basket vif, plein d’énergie, et aussi très agréable à regarder… Bresse marque rapidement deux trois points. Nos garçons, qui répondent immédiatement par un 10/0,  plein d’envie, démontrent alors que cette équipe a bien progressée dans la maturité...On accentue alors tout logiquement notre avance, pour un score en fin de quart temps de 69 à 45.

Le quatrième quart temps est bien plus haché dans le jeu. Les nombreux temps morts et coups de sifflets y sont pour beaucoup. Le match devient long pour les deux équipes qui montrent parfois quelques signes de lassitude. Même si le match semble plié dans toutes les têtes, Tarare reste sérieux, très sérieux lorsque Bresse jette ses dernières forces dans la bataille.  Les deux équipes se rendent coup pour coup dans une rencontre devenue tout de même un peu moins intense. Nos garçons remportent alors cette partie sur le score de 91 à 66, en nous rendant encore une fois une copie propre. Très propre….Que ce soit sur les aspects techniques et sportifs, mais aussi dans l’état d’esprit et dans l’engagement. Bravo !!!!

Le mot du coach Lionel :

Nous venons d’enchainer trois victoires avant la trêve qui arrive : objectif rempli. Nous allons avoir un mois de travail pour préparer au mieux le match de Beaujolais qui sera très important si nous voulons espérer quelque chose en fin de saison. Sur le match en lui-même les garçons ont fait un très bon match avec tout de même quelques erreurs de concentration. Nous avons été performant dans le jeu rapide grâce au bon travail collectif de l’équipe. Les garçons progressent, il faut continuer ainsi.

 

Nos minimes confirment leur progrès (30/01/2016).

Il y a du mieux chez nos  minimes ces dernières semaines, que ce soit à l’entrainement ou sur les différents parquets, le week-end.

Il reste désormais à espérer  que ce petit rayon de soleil s’installe dans la durée, et le difficile déplacement de ce week-end à Charpennes  promettait d’être un parfait révélateur….

Nos garçons rentrent parfaitement dans leur match en mettant tout de suite beaucoup de rythme et d’intensité dans leur jeu. La balle circule vite et bien grâce à un collectif très bien maitrisé. La défense est des plus sérieuse, et cerise sur le gâteau, l’adresse dans les shoots est d’excellente facture, avec très très peu de déchets. Nos garçons nous offrent alors un basket d’école : rapide mais sans précipitation, juste, simple et efficace. Le score en fin de quart temps reflète parfaitement ces propos, avec un 25/10 très amplement mérité. Mais attention, on sent que Charpennes  a de beaux atouts à faire valoir. Il ne faudrait donc pas que notre belle mécanique s’enraye……

Nos diables rouges continuent avec les mêmes intentions en début de  de second quart temps. Le rythme des deux équipes était déjà élevé, mais le match s’emballe encore petit à petit.  Notre adresse chute quelque peu, tout naturellement, comparé à notre début de match complètement fou. Charpennes défend aussi plus dur, et c’est alors l’un de leur joueur qui fait étalage d’une adresse assez impressionnante. On encaisse alors un 8/0 qui remet du baume au cœur de l’équipe locale qui est bien décidée à ne pas se laisser faire. Tarare ne panique pas et stoppe l’hémorragie rapidement. C’est un basket total que nous proposent les deux équipes, avec un score à la mi-temps de 40 à 34 pour nos diables rouges qui ont bien mérités quelques minutes pour souffler enfin quelque peu. Leurs adversaires aussi d’ailleurs…

 Le troisième quart temps est de folie. Chaque équipe prend feu tour à tour. Charpennes grapille son retard, Tarare recreuse son avance, et ainsi de suite…Le match est des plus agréable à regarder avec deux équipes qui ne lâchent rien. Notre collectif est toujours solide, notamment en contre-attaque, même si quelques pertes de balles et imprécisions commencent à montrer une certaine tension tant le match peut basculer à n’importe quel instant. Nos garçons ont le mérite de ne jamais paniquer pour toujours garder une petite avance qui fait du bien aux têtes. Nous n’avons alors encore jamais été menés au score à force de beaucoup de caractère (58/53 en fin de quart temps). L’avance a quelque peu fondue, et cela promet donc une fin de match très très chaude.

Et elle le fut. Les deux équipes se sont répondus du tac au tac et on pouvait craindre le pire quand on voyait Charpennes lancer leurs dernières forces dans la bataille, le tout ponctué de quelques shoots  marqués avec beaucoup de réussite. Les mouches allaient-elles changer d’ânes ?

Non. Nos garçons continuent à faire « bloc ». Les temps morts bien sentis de Florian nous permettent de garder la tête froide dans la canicule….Tarare ne veut pas perdre la main sur ce match, c’est clair. C’est avec une grande détermination et une belle lucidité que nos protégés  continuent dans leur lancée pour une superbe victoire remplie de belles promesses (78/73).

Un match donc d’excellente facture pour nos garçons, que ce soit techniquement ou mentalement. Il faut continuer ainsi dans notre poule très homogène ou tout le monde semble avoir sa chance. Oui, continuez ainsi, c’est tellement bon……  

 

Belle victoire de nos minimes, au courage (23/01/2016).

Nos minimes se déplaçaient ce week-end à Neuville Basket, équipe toujours difficile à manier sur ses terres.

Nos garçons font preuve d’une belle agressivité d’entrée de jeu en provoquant pas moins de cinq fautes en deux minutes. Même si le sol très glissant nous pose de réels soucis dans les appuis, le collectif reste de très bonne facture en tout début de rencontre. Neuville fait le dos rond en profitant de notre maladresse sur des shoots parfois faciles. Le match s’équilibre ensuite dans le jeu mais force est de constater  que le réalisme penche clairement du côté de Neuville en nous infligeant notamment un 8/0,  sans avoir plus d’occasions que nous. Ils sont pour l’instant clairement  au-dessus de nous dans l’adresse, c’est la toute la différence.

Malgré donc un premier quart temps intense, nos garçons courent alors déjà après le score (21/15). Mais rien de rédhibitoire….

Le second quart temps ne baisse pas d’intensité pour nos diables rouges qui semblent bien décidés à ne rien lâcher. On commence à dominer de plus en plus aux rebonds, mais éprouvons toujours des difficultés quand c’est le moment d’attaquer le panier.  Moins tranchants  que Neuville sous le cercle, nos actions se terminent trop souvent par des tirs trop forcés. Nos garçons nous gratifient pourtant de jolies contre-attaques, malheureusement rarement récompensés par quelques points qui seraient vraiment les bienvenus et pourraient faire basculer le match en notre faveur.  Nos minimes grignotent doucement mais surement leur retard, mais Neuville termine alors par un 5/0, qui remet les compteurs au même niveau d’écart qu’au quart temps précédent.  (33/29). Tout est à refaire….

Nos garçons rentrent tambours battants dans le 3eme quart temps. Leur état d’esprit fait plaisir à voir. Une envie décuplée leur fait d’ailleurs perdre parfois un peu de lucidité avec quelques passes mal assurées et un nombre de marché trop important. Le meilleur  joueur adverse nous donne du fil à retordre  mais Tarare répond toujours coup pour coup aux velléités adverses, avec toujours de plus en plus d’intensité et un cœur « gros comme ça ». La physionomie de ce match change petit à petit et on sent nos garçons commencer à prendre le dessus, en virant en tête en fin de quart temps (51/47). La fin de cette rencontre promet alors d’être chaude, très chaude.   

Nos garçons haussent clairement leur niveau, surtout en défense. Le meilleur joueur adverse perd alors tout logiquement de sa superbe, en apportant alors beaucoup moins de points à son équipe. C’est intense sur le terrain mais aussi dans les tribunes ou les supporters adverses nous démontrent chaque seconde qu’ils sont loin  de décrocher un jour le prix Nobel du Fair Play. Et je reste poli….

On sent parfois de la fébrilité chez nos garçons qui se dépensent sans compter. Les temps morts savamment posés par Lionel nous permettent de rester mentalement dans le match et d’éviter nos trop habituels trous d’airs. Chaudement portés par ses supporters, ravis de l’état d’esprit de ses joueurs, Tarare joue désormais clairement mieux au basket que leurs adversaires du jour qui ont tendance alors à lâcher tout doucement prise devant tant de fougue Tararienne. La victoire récompense alors nos garçons qui ont su renverser une situation compliquée (70/58)

Bravo  les garçons. Cette victoire, dans une salle difficile techniquement, si glissante, et compliquée mentalement avec ce qui on y entend, est celle qui doit vous faire rebondir. Vous n’avez rien vraiment rien lâché et avez été exemplaire dans l’état d’esprit et votre constance.

 Et si un jour on retourne à Neuville, ce sera distribution  générale de « boules quies ». Le moment n’en sera que plus agréable…..

 

Le mot de Lionel :

Nous commençons le match difficilement en prenant progressivement une dizaine de points de retard. On rentre progressivement dans la partie en étant beaucoup plus régulier défensivement. Il y a eu du déchet dans le tir mais cette victoire valorise les bons entrainements des garçons depuis la reprise. Il faut continuez pour aller chercher encore plus. 


 

Des regrets plein la tête pour nos minimes (16/01/2015).

Après la longue trêve des fêtes de fin d’année, nos minimes recevaient ce week-end  l’équipe de Charlieu. Une équipe certainement en pleine confiance, suite à leur montée des phases de brassage départemental. En ajoutant à cela une longue trêve de fin d’année, souvent très cassante pour  la dynamique, il planait l’ombre de beaucoup d’incertitudes sur cette rencontre.

Nos garçons rentrent timidement dans leur match. Beaucoup d’hésitations et d’erreurs de la part de nos protégés  font que leurs adversaires du jour prennent petit à petit la main sur ce match, dans le scoring notamment. Charlieu profite en effet d’une bien meilleure adresse lors du dernier geste pour prendre un petit avantage en fin de quart temps (12/18). On se dit alors que cette rencontre est largement à notre portée si nos minimes parviennent à régler la mire…..

Début de second quart temps catastrophique de Tarare, qui balbutie, comme trop souvent, son basket. Sur une courte durée, certes, mais cela fait toujours très mal….10/0..en quelques minutes. Il va falloir alors, comme d’habitude courir après le score, chose jamais facile et très énergivore. Heureusement, nos  garçons relèvent rapidement la tête et montrent enfin leur vrai potentiel. Ils répondent du tac au tac par un 14/0 avec notamment une belle adresse à 3 points et un collectif enfin à la hauteur…Tarare recolle au score à la mi-temps (31/33 pour Charlieu), avec la même sensation que cette rencontre est vraiment jouable pour nos diables rouges. A condition d’arriver enfin à être régulier.

Le troisième quart temps est le reflet parfait des difficultés de cette équipe. Elle est capable d’imposer son basket, et de sembler prendre la main sur un match, et de soudain exploser complètement en quelques minutes. Et sans que l’adversaire hausse forcément son niveau de jeu….On donne trop souvent le bâton pour se faire battre….un 7/0, suivi d’un 8/0 pour Charlieu indique que le match nous échappe peu à peu, même si encore une belle adresse à trois point nous maintient sans le suspens (62/51 pour Charlieu).

Nos garçons se donnent clairement corps et âmes dans le dernier quart temps. Cette envie fait plaisir à voir. Malgré une grosse agressivité adverse et une nette domination de Charlieu dans les rebonds, Tarare grappille doucement, mais surement, son retard. Arrivés à -5 à 4 minutes de la fin, on sentait le match s’inverser petit à petit. Malheureusement, nos garçons  ne profitent pas alors de ribambelles d’occasions de recoller au score, voir même de prendre l’avantage. Avouons que la défense très basse de leurs adversaires du jour les gêne clairement.  On voyait alors nos minimes échouer à -6 (67/73) pour une rencontre somme toute très frustrante tant nos protégés n’arrivent pas à tenir une certaine régularité qui permettrait une toute autre issue à ce genre de match….

C’est la dessus qu’il va falloir progresser, condition « sine qua non » d’une saison réussie. Il faut rester confiant sur le fait que joueurs et encadrement vont trouver une solution à ce souci. Nous en sommes tous  persuadé.

 
BRASSAGE
 

U15. Beaucoup de positif malgré la défaite (03/10/2015)

Et voilà ! C’est reparti pour une nouvelle saison de basket pour le plus grand plaisirs des joueurs et parents qui commençaient tous à piaffer d’impatience.

De ce début de saison découle toute l’incertitude qui va avec, même si la plupart des joueurs de cette équipe se connaissent déjà  et ont réalisé de belles choses dans les saisons passées, avec notamment  une demi-finale départementale, il y a deux ans déjà. Pour nos fidèles lectrices et lecteurs les plus nostalgiques, je vous invite à revivre ce moment en cliquant sur le lien suivant (premier article, tout en haut de la page) :

http://www.astararebasket.org/archives/les_saisons_passees/equipes_jeunes/u13_m.html

C’est donc le tout premier match de la saison pour nos U15, inscrits cette année en région B avec un début qui semble compliqué avec la réception  de la belle équipe de Sud Lyon Basket.

Comment nos garçons allaient-ils  rentrer  dans ce championnat si exigeant ? Comment allaient-ils se comporter collectivement, avec quel état d’esprit ? Réponses dans les lignes à suivre…..

Une fois n’est pas coutume, à l’entrée des joueurs sur le terrain, nos minimes accusaient un  déficit de taille assez conséquent. Il ne reste plus alors qu’à espérer que nos garçons auront les armes techniques, collectives et mentales pour pouvoir rivaliser, quand on connait l’importance du physique dans ces catégories d’âges.

La réponse à toutes ces questions ne se fait pas attendre. Nos diables rouges rentrent dans ce match avec force et détermination. Aucun round d’observation entre ces deux équipes qui se rendent clairement coup pour coup. Le collectif et l’envie de Tarare permet de tenir la dragée haute à cette équipe de Sud Lyon Basket, qui pourtant pose beaucoup de soucis de par la taille de ses joueurs mais aussi par leur adresse et rapidité à l’attaque du cercle. Le collectif tararien est étonnamment déjà bien rodé et nous gratifie de très belles actions de passes rondement menées. Un passage en défense de zone de nos adversaires nous gênent en fin de quart temps et nos garçons encaissent alors un 7/0, mais restent encore clairement dans le coup (16/21 en fin de quart temps).

Le second quart-temps est serré et de toute beauté. Nos garçons mettent une énergie folle à l’ouvrage. On sent une solidarité de tous les instants qui fait vraiment plaisir à voir, avec une défense parfois héroïque  et toujours pleine d’envie. Le collectif est vraiment à l’avantage de notre équipe Tararienne qui déroule encore de magnifiques actions collectives, souvent récompensées par une belle adresse sous le panier. Dommage que les shoots extérieurs ne suivent pas, avec une adresse bien au-dessous des standards habituels  (1/9 à trois points).  Nos garçons sont devant, mais bis répétita, revoilà la défense de zone, et un 10/4 en faveur de Sud Lyon basket en fin de quart temps leur permet de rentrer aux vestiaires avec une avance de... .un point (45/46). Nouvelle question... Nos garçons allaient-ils pouvoir tenir ce rythme en deuxième mi-temps. Cela fait beaucoup d’efforts pour un tout premier match…

Le troisième quart-temps voit nos garçons repasser devant grâce toujours à leur collectif (+5) et leur technique supérieure à leurs hôtes du jour, même si le plus grand joueur adverse donne beaucoup de fil à retordre, dès qu’il est lancé sous le panier. Nos garçons livrent clairement un combat de tous les instants et cette partie est vraiment des plus agréables à regarder.  On se régale dans les tribunes, tandis que Sud Lyon Basket repasse en zone, et inflige un  9/4 toujours en fin de quart-temps pour mener alors 69 à 66. Nos garçons sont tout de suite dans la difficulté des qu’il s’agit d’attaquer face à une défense de zone, et perdent alors toujours le petit matelas de points d’avance en leur faveur. Dommage, dommage.

 Le quatrième quart-temps est difficile. Un 8/0, suivi rapidement d’un 9/0 met un  petit coup sur la tête de nos protégés qui sont pourtant irréprochables dans l’état d’esprit et dans leur collectif. Quelques pertes de balles font vite enfler le score en faveur de Sud Lyon Basket, qui n’en demandait pas tant.

Un baroud d’honneur de nos garçons en fin de quart-temps réveille le public (8/0), auquel est répondu une nouvelle  salves d’attaques de Sud Lyon Basket qui terminent par un 9/0. Le score final est alors bien lourd (98/80) pour nos garçons qui ont pourtant livré un excellent match. Surtout pour le premier de la saison. Reconnaissons évidement que nos adversaires du jour formaient une très belle équipe, bien supérieure physiquement. Bravo à eux, car l’adversité Tararienne  était vraiment de qualité.

 Malgré cette défaite, coach et parents étaient unanimes pour confirmer que nos garçons avaient livré un match de très belle facture, étonnant même pour un début de saison. Surtout ne changer rien à votre état d’esprit votre solidarité, et votre collectif  déjà très bien huilé. Cela finira par payer, mettons en nos mains à couper. Continuez sur cette voie !!!!

 

 

Nos minimes s’imposent à Bresse / Saint Remy sports avec la manière (10/10/2015)



Nos U15 se déplaçaient ce week-end afin de rencontrer l’entente Bresse / Saint Remy sports. Match déjà important, suite à la défaite de la semaine dernière, malgré une rencontre de bonne facture.

Un long déplacement, qui espérons-le, ne donnera pas trop de fourmis aux jambes à nos garçons qui auront certainement besoin de tout leur énergie.

Nos Diables rouges rentrent bien dans leur match collectivement, malgré un 0/4 rapidement encaissé. Mais,  avec un bon pressing défensif, un bon collectif, avec des appels très intéressants, nos   protégés redressent rapidement la barre avec deux 6/0 qui donnent rapidement le ton du match. Nos minimes ont la possibilité de creuser encore l’écart aux lancers francs, mais le peu de réussite à cet exercice (2/7) permet à leurs adversaires du jour de de pas sombrer, en rentrant notamment un panier à une seconde de la fin (20 / 12 pour Tarare).

Le début de second quart temps est hésitant pour nos garçons, avec quelques maladresses répétées dans les passes. Nos adversaires du jour restent alors encore clairement dans ce match, en rendant coup pour coup à chaque point encaissé.  Un collectif retrouvé permet ensuuite à Tarare d’infliger un 12/0 à Bresse/Saint Remy.Mais, cet écart est malheureusement inhibé par un 0/5 en fin de quart temps avec un trois points fort bienvenu pour nos adversaires, certes dominés globalement, mais qui ne lâchent rien (39/27 pour l’AST). On sent notre équipe supérieure. Reste maintenant à confirmer et prendre la main sur ce match définitivement.

Le troisième quart temps est le plus abouti. Un départ tonitruant de nos garçons (11/0) met un petit coup sur la tête de leurs adversaires qui doivent sentir alors clairement que ce match leur échappe petit à petit. Nos garçons jouent bien collectivement, rentrent enfin leur lancers francs, et lancent alors le message clair qu’il sera difficile à Bresse/Saint Remy d’espérer un quelconque renversement de situation. L’écart en cette fin de quart temps commence alors à être conséquent (57 à  32).

Le quatrième quart temps voit notre équipe se mettre inconsciemment au niveau de leurs adversaires, qui notons-le, ne baissent pas les bras. Ils se permettent d’ailleurs de tenir la dragée haute à leurs hôtes du jour (15/12 pour Tarare), qui avouons-le n’ont pas su continuer sur leur belle lancée collective, en perdant quelque peu leur jeu de passes. Cette rencontre fut tout de même parfaitement maitrisée par nos minimes (72/44), même si tout ne fut pas parfait. Cela reste tout de même très encourageant pour les rencontres à venir. Il faut continuer sur cette voie !

L’œil avisé de Benoît (sans qui cet article n’aurait pu voir le jour), résume d’ailleurs parfaitement la situation : une profondeur de banc que le coach a su intelligemment exploiter et lui a permis de faire tourner. Tous les joueurs ont su profiter de cette victoire méritée. L'AST possédait un collectif et une rapidité de jeu au-dessus de l'adversaire. Bonne présence sous le panier, bon repli défensif, des oublis dans le collectif qui face à d'autres équipes risque d'être payé cash. On sent que l'équipe est impliquée, soudée. Majoritairement du bon à confirmer.

Merci Benoît.

 

 

 

 

Défaite amère des U15 (17/10/2015).

Nos minimes  recevaient ce week-end  l’entente CTC Ondaines – Fraisses. Après deux premières rencontres satisfaisantes dans le collectif et l’état d’esprit, il fallait alors confirmer ce samedi contre cette équipe qui a débuté son championnat  comme nos garçons, avec une victoire une défaite.

L’espoir  d’assister à une belle rencontre était donc de  mise. Mais ne tournons pas autours du pot, la douche fût vite glaciale dans le premier quart temps. Un jeu collectif catastrophique, plein de mauvais choix, le tout agrémenté d’une grande agressivité de nos adversaires font perdre les pédales de nos garçons rapidement dépassés par les évènements. Nos adversaires sont certes rapides et très habiles techniquement, mais Tarare n’est clairement pas dans son match, surtout dans l’attitude. Ce qui est le plus dérangeant d’ailleurs. Le score est sans équivoque en cette fin de quart temps 23/9 pour Ondaines  qui devait être surpris par le peu de basket offert par une équipe inscrite en région. Il fallait vite alors se réveiller pour tenter de renverser la vapeur, et surtout redevenir une vraie équipe, soudée et solidaire.

Le second quart temps est synonyme de cauchemar. Nos garçons tombent vite alors dans le cercle vicieux, mais non vertueux, de la frustration. Cette satanée frustration. Certainement la réaction la plus terrible lorsque l’on pratique un sport.  Tout devient négatif dans les têtes et on manque alors tout ce que l’on entreprend. Le « body language », est sans équivoques : des épaules basses, de multiples gestes d’énervement,   et comble du comble, des discussions avec les arbitres. Ce n’est pas très beau. Il n’y a pas beaucoup de plaisir sur le terrain, dans les tribunes, et dois-je l’avouer à l’écriture ce cet article. Nos adversaires ne se font pas prier  pour enfoncer le clou, en récitant tout simplement un joli basket, vif, plein d’adresse sous le panier. Tout le contraire de nos garçons qui loupent un peu près tout ce qu’ils entreprennent. Mais l’esprit est ailleurs, c’est évident. 46/20 pour Ondaines en fin de quart temps.

Le troisième quart temps est un peu meilleur. Il y a enfin match. Le discours de la mi-temps a dû faire un peu de bien au moral des troupes. Tarare hausse son niveau de jeu et grappille un peu de  son lourd retard. On sent maintenant un encouragement à chaque panier marqué, mais aussi du dépit à chaque panier encaissé. Il faut dire que nos adversaires affichent un taux de réussite en attaque qui peut décourager les plus optimistes. Tarare remporte ce quart temps (+5)  mais reste tout de même mené 63/44.

Nos garçons se réveillent en fin dans le quatrième quart temps  ou le jeu prend enfin le pas sur la frustration  et  l’énervement. Un 6/0 suivi d’un 5/0 remet du baume au cœur à cette équipe qui commence enfin à y croire. Mais le match était joué. C’est bien trop difficile de remonter un tel handicap contre des équipes telles que Ondaines, qui termine par un 5/0, juste à l’instant où nos garçons ont compris qu’il était trop tard pour enfin jouer au basket. Bien trop tard. La conclusion est simple. Nos adversaires formaient une belle équipe. Certes. Mais le spectacle aurait dû être tout autre. Notre équipe s’est tout simplement sabordée. Tout bêtement…..(66/79, -13)

Il va maintenant falloir maintenant vite réagir dans l’état d’esprit et la cohésion. Sinon la saison risque d’être compliquée. Très compliquée.   

Désolé pour cet article plutôt acide. J’espère que le prochain sera des plus agréables. 

 

Retour aux sources pour nos minimes (24/10/2015).

Nos minimes se déplaçaient ce week-end chez leurs homologues de Charpennes Croix Luizet. Une équipe aux résultats trompe l’œil, avec 1 victoire  et deux défaites, certes, mais toujours perdues sur un score serré. Match donc compliqué en perspective, mais comme tous les week-ends, dirions-nous, dans ces brassages région.  Mais la véritable énigme  résidait en la capacité de réaction de nos garçons, suite à leur dernière prestation.  Comment allaient-ils réagir suite à leur déconvenue de samedi dernier  et au recadrage clair et net de l’équipe technique ? L’incertitude était de mise.

Nos minimes rentrent parfaitement dans le match. En une semaine, on assistait à une transformation subite dans l’état d’esprit. Tel Dr Jekyll et Mr Hyde, nos garçons changeait complètement de comportement pour montrer leur vrai visage. Celui d’une équipe capable de se transcender et de pratiquer un basket des plus efficace et agréable à regarder. Le résultat ne se fait pas attendre. Nos diables rouges dominent le premier quart temps malgré une opposition de qualité. 22/10. Cette rencontre était déjà une petite victoire contre les vieux démons de la semaine dernière…

Le second quart temps est équilibré. Nos garçons sont alors sous le joug d’arbitres intraitables qui sifflent ribambelles de fautes. Mais nos protégés ne bronchent pas. Pas un mot. Pas un geste d’énervement. L’envie prend le dessus sur tout le reste. Preuve encore qu’ils ont du bien réfléchir durant cette semaine. Belle remise en question. Bravo. L’état d’esprit est donc encore irréprochable et Tarare pratique un basket plein de collectif et d’envie. Ils ne lâchent rien, pour continuer de mener à la mi-temps 47 à 39. Le match est loin d’être joué, surtout que quatre joueurs de Tarare étaient déjà à trois fautes… Mais le plaisir est là, que ce soit sur le terrain, dans les tribunes et du côté du coach. Une belle bouffée d’oxygène. Vraiment.

Le début du troisième quart temps est tout aussi équilibré. Ce match se transforme en une véritable partie de ping-pong ou chaque panier marqué est répondu par un panier encaissé. La balle navigue alors d’une raquette à l’autre dans une belle intensité de la part des deux équipes.  Arrive alors un nouveau souci pour nos garçons, lorsqu’un joueur adverse prend littéralement feu. Il réussit tout ce qu’il entreprend et donne beaucoup de fil à retordre à nos minimes qui font alors preuve d’une grande solidarité en défense. Un 8/0 pour Charpennes remet cette équipe sur les rails en fin de ce troisième quart temps (56/54 pour Tarare). Cela devient chaud, très chaud, surtout quand les supporteurs adverses sifflent les lancers francs de nos garçons. Lancers d’ailleurs amplement mérités devant l’agressivité de nos garçons en attaque qui provoquent cinq fautes d’équipe en 1 minutes 30. Il va falloir alors rester solides dans les têtes. Un beau challenge à venir, que ce dernier quart temps.

Nos minimes ne se démontent pas. Dans une énergie folle, ils arrivent alors à renverser la tendance. Ils éteignent petit à petit leurs adversaires du jour, et plus particulièrement, le joueur qui leur fit tant de mal quelques minutes avant….Le collectif est clairement à l’avantage de Tarare, qui donne beaucoup de cœur à l’ouvrage, que ce soit en défense, ou dans les remontées de balles. Nos diables rouges sont dans leur bulle, ne lâchent tien, et se permettent tout logiquement de creuser l’écart pour une victoire finale amplement méritée sur le score de 84 à 73.

 Si un certain 21 octobre 2015 un certain Marty Mac Fly retournait vers le futur, le 24 octobre 2015 était un beau retour aux sources pour nos minimes. Un beau Basket. Plein d’envie et surtout plein de plaisir. Petit clin d’œil aux cinéphiles qui, j'espère, apprécieront  J

Alors les garçons. Que préférez préférez-vous pendant un match de basket? Avoir des mines déconfites ou des sourires plein les visages ? De la frustration ou du bonheur ? Je pense que vous avez maintenant la réponse, non ?  En tout cas, moi, je sais ou va ma préférence. Et je vous assure que tous les parents savent aussi. Et que dire de votre coach Lionel qui semblait particulièrement touché par votre prestation ? Il était heureux, tout simplement.

 

Défaite frustrante pour nos mimines (07/11/2015).


Nos minimes se déplaçaient ce week-end dans la magnifique salle de l’entente Feurs-Rozier Basket, pour l’un des premiers tournants de la saison.

Cette formation est sans doute très solide puisqu’elle occupe ni plus ni moins que la seconde place de la poule. Pourtant ce match sentait la rencontre équilibrée, puisque les deux équipes avaient quasiment les mêmes résultats contre les autres protagonistes du championnat. Mais ceci ne sont que des chiffres.  Place maintenant à la réalité du terrain…

Les deux équipes, au physique très similaire entrent bien dans leur match et offrent tout de suite une rencontre d’une belle intensité. Les premières actions sont à l’actif de Tarare, mais une certaine maladresse ne nous permet pas d’ouvrir le score et de virer en tête. Au contraire, Feurs fait rapidement preuve d’une adresse à toute épreuve pour infliger un 4/0, puis 10/0 à nos garçons qui pratiquent alors une défense un peu trop friable. Le jeu est équilibré, voir même à l’avantage des diables rouges. Mais la défense en zone de nos adversaires nous gêne au plus haut point, tandis que Feurs fait preuve d’un taux de réussite qui frôle la perfection.  La différence d’efficacité fait la différence : 22/13 pour Feurs en cette fin de quart temps.

Feurs maitrise toujours aussi bien leur défense de zone dans le second quart temps. Nos garçons n’ont aucun shoot facile et n’arrivent donc pas à concrétiser leur beau jeu collectif. A contrario, Feurs, qui n’a pourtant rien d’extraordinaire dans le jeu, continue d’être d’une solidité implacable, avec toujours  une réussite insolente, que ce soit dans les shoots sous les paniers, les shoots externes et même les lancers francs. C’est une sensation bizarre qui nous envahit alors… on assiste à une rencontre qui semble très équilibrée dans le jeu, mais la différence d’adresse et dans la défense sont sans appels : 39/21 pour Feurs à la mi-temps.   

Le mot du coach a du faire mouche à la mi-temps. Dans un formidable baroud d’honneur, nos garçons mettent tout de suite une intensité énorme dans ce match. La défense Tararienne devient alors un véritable casse-tête pour leurs adversaires du jour qui ne trouvent plus de solutions pour shooter…

En ajoutant à cela une énergie folle dans les remontées de balles, les mouches changent rapidement d’ânes, avec un 11/0 pour nos garçons qui enrayent parfaitement la belle mécanique qui leur est opposée. Mais Feurs a le mérite de ne pas paniquer. Grâce toujours avec cette adresse parfois écœurante, cette équipe plie, mais ne rompt pas. Tarare remonte beaucoup de son retard, pour revenir à 50 à 44 en cette fin de 3ème  quart temps. Nos garçons sont  héroïques. On peut encore y croire.

Tarare remet le couvert en début du 4ème quart temps et revient à -1 grâce encore à une défense qui inhibe complètement la grande force de Feurs, vous l’aurez compris,  son adresse. Si Tarare avait défendu comme cela dès le début, le score serait tout autre….quel dommage. Surtout que cette remontée folle est très très énergivore.  C’est si difficile de toujours courir après le score….Sans ne rien pouvoir leur reprocher, nos minimes perdent petit à petit de leur lucidité….et font quelques mauvais choix en attaque et baisse un peu d’intensité en défense. Tandis que Feurs, alors en grande difficulté, continuent à enfiler les paniers comme des perles, dès que l’occasion se présente. Un sang-froid, une efficacité parfaite de leur part, et une meilleure fraîcheur en fin de match leur permet alors de repousser les derniers assauts de nos protégés qui ont pourtant tout donné en cette deuxième mi-temps. La fin du match est sifflée sur le score de 69 à 58 pour cette équipe de Feurs qui avait pris trop d’avance à la mi-temps et qui a fait preuve d’une efficacité hors norme.

Nos garçons peuvent quitter ce match la tête haute. Ils se sont battus comme des diables, mais ils ont démarré avec un peu de retard à l’allumage. En défense notamment. C’est la leçon qu’il faudra retenir de ce match. Le reste fut de très belle facture. Vraiment.

 

Nos minimes assurent l’essentiel (21/11/2015).

Match importantissime   pour nos minimes ce week-end qui recevaient le dernier de la poule, l’entente Bresse / Saint Rémy. Le moindre faux pas pouvait en effet clairement compliquer la fin de cette phase de brassage. Tarare avait remporté le match « aller » de 28 points, certes, mais cette rencontre sentait le piège à plein nez   à la vue du manque de sérieux lors des derniers entrainements….

Nos diables rouges rentrent timidement dans leur match. Un manque d’agressivité en défense permet à Bresse de marquer un panier à quasiment chaque tentative en début de quart temps. De belles combinaisons en attaque de Tarare mettent souvent Bresse à la faute, mais le peu de réussite aux lancers francs fait enfler le score en faveur de nos adversaires qui infligent à 15/4 à nos garçons pas encore montés en température. Heureusement, nos minimes rectifient le tir rapidement. Subitement plus agressifs en défense et en attaque, notre équipe répond du tac au tac par un 19/4 qui leur permet de prendre la tête dans ce match qui reste encore très indécis (23/19).

Les deux équipes se rendent coup pour coup dans le second quart temps.  On sent Tarare supérieur dans quasiment tous les compartiments du jeu, mais un  toujours léger manque d’agressivité en défense  permet encore à Bresse un fort pourcentage de réussite dans leurs attaques.  Ils ont moins d’occasions, mais toute tentative est quasiment récompensée par un panier…..Tarare domine, Bresse s’accroche, pour une mi-temps sifflée sur le score de 44 à 36. Nos garçons accentuent un peu leur avance, mais rien n’est joué. Bien au contraire.

Le 3eme quart temps est le plus abouti. La défense Tararienne devient bien mois perméable, en étant toujours bien en place. Bresse chute alors tout normalement dans leur réussite offensive. Les paniers sont effectivement tout de suite bien moins facile pour eux….de la logique pure et dure…

De belles contre-attaques et un panier extraordinaire du milieu de terrain de Tarare permet alors à nos garçons de mener  sur le score de 73 à 50.  L’avance devient confortable, mais attention, Bresse  semble vraiment ne rien vouloir lâcher.

Cela se confirme dans le 4eme quart temps. Malgré une bonne prestation générale, quelques trous d’air en défense de Tarare permet à Bresse de rester dans le match. Et oui, dès que la défense Tararienne baisse en intensité, Bresse en profite, avec une très belle réussite, avouons-le.  Nos garçons ont le mérite alors de ne pas paniquer lorsque leurs adversaires leur infligent deux fois un 7/0.  Le match est alors sifflé sur le score de 94 à 80 pour Tarare qui réalise somme toute une bonne prestation, seulement entachée par un manque de constance en défense.

 

 

 

Nos minimes manquent de régularité (28/11/2015).

Nos minimes effectuaient ce week-end un long déplacement chez nos amis de la Loire, l’entente Ondaine – Fraisses.   Il y avait un joli coup comptable à réaliser. En effet, une victoire nous permettait d’avoir le même ratio victoires/défaites que le second de la poule. Nos garçons avaient perdu le match « aller », après un début de match catastrophique. Il fallait donc y croire.

Nos diables rouges ont retenu la leçon. Ils rentrent bien dans leur match, en mettant beaucoup d’intensité dans le jeu. C’est déjà un temps fort, ou nos garçons se procurent beaucoup d’occasions franches. Malheureusement, cela ne rentre pas. C’est la véritable marque de fabrique de cette équipe qui concrétise rarement leurs temps de domination. Ondaine change alors de tactique avec une défense presse qui gêne rapidement Tarare qui se met à réaliser quelques erreurs dans le collectif et le jeu de passe. C’est Ondaine qui prend alors la main sur la rencontre, à une différence près….ils concrétisent leur domination avec un 10/0 en toute fin de quart temps (19/13 pour Ondaine). Regrets un jour….regrets toujours…

Le second quart temps est équilibré. Ondaine reste sur sa défense tout terrain, mais nos garçons prennent rapidement la mesure de la belle agressivité adverse. C’est cette même agressivité qui empêche nos minimes de prendre des shoots faciles. Leur taux de réussite au panier est alors assez faible. Ils ont plus d’occasions que leurs adversaires, mais ne marquent pas plus de points…Sans une erreur à la table de marque qui donne trois points fictifs de plus aux locaux nos garçons auraient tout de même remporté ce quart temps de deux points. Erreur qui ne fut d’ailleurs  jamais corrigée par cette même table de marque. Nos garçons sont alors  menés à la mi-temps sur le score « officiel » de 45 à 38. Rien n’est encore joué. Mais il va donc falloir encore courir après le score. Est cela n’est jamais facile pour les jambes et pour les têtes.

Nos minimes recollent rapidement au score en début de troisième quart temps, avec une belle envie et un beau collectif. Ce match est tendu et encore parfaitement indécis. Mais c’est là que le collectif Tararien déraille…L’individualisme prend le pas sur le collectif. Nos garçons viennent souvent littéralement d’empaler sur la défense adverse, qui n’en demandait pas tant. On prend des shoots individuels impossibles et Ondaine récupère alors les ballons bien trop facilement….

Notre équipe souffle clairement le chaud et le froid dans leur collectif. Ils remontent toujours le score quand ils jouent en équipe, et prennent des trous d’air quand l’individualisme reprend le pas. Quel dommage. C’est une vraie partie de yoyo qui commence à faire mal au mental de nos garçons qui restent tout de même dans le match (63/54 pour Ondaine).

Le quatrième quart temps est le copier-coller du troisième. On navigue entre le bon et le n’importe quoi. Ondaine a le mérite d’être bien plus constant dans son jeu, en ne paniquant jamais quand Tarare leur revient sur les talons….Ondaine ne lâche vraiment rien et remporte cette victoire grâce à une bien meilleure constance tout au long de la rencontre (80/64).

Il va falloir rapidement progresser dans la constance du jeu collectif. Ce n’est seulement pas là que cette équipe va pouvoir s’en sortir et espérer continuer son aventure en région. A appliquer bien sûr dès la semaine prochaine ou tout faux pas pourrait s’avérer fatal contre l’avant dernier de la poule.

 

 

 

 

Nos minimes explosent en fin de match (5/12/2015).

Nos minimes recevaient ce week-end l’avant dernier de la poule, CHARPENNES CROIX LUIZET, qui ne pointait qu’à un seul point de retard sur notre équipe. Le match « aller » avait été remporté (+11) par nos garçons, après un match de bonne facture.  Il ne fallait pas perdre cette rencontre, à défaut donc de chuter encore d’une place au classement…

Le rythme est plutôt tranquille et le match équilibré au début du premier quart temps. Tarare joue tout de même un ton au-dessus de leurs adversaires du jour, en provoquant notamment beaucoup de fautes. Malgré quelques replis défensifs hasardeux, le collectif tararien fonctionne bien et permet à notre équipe d’infliger un 16/5 en fin de quart temps pour mener sur le score de 29 à 18.  On assiste alors globalement à un bon début de match de nos diables rouges.

Le second quart temps est plus intense de la part des deux équipes qui se rendent coup pour coup. La vivacité notable des joueurs de Charpennes commence à gêner notre équipe. Mais celle-ci ne se désunit pas et se permet même d’accentuer encore très légèrement son avance à la mi-temps (41/28).  La rencontre reste encore très sérieuse et appliquée de la part de nos minimes. Mais rien est encore joué, tellement l’équipe visiteuse peut sembler parfois dangereuse….

Le troisième quart temps confirme certaines craintes. Charpennes se base encore sur leur belle vivacité dans le jeu pour mettre parfois Tarare sous l’éteignoir. En ajoutant à cela une belle réussite à trois points de l’équipe visiteuse, l’avance fondait rapidement comme neige au soleil. Egalité parfaite : 55/55. La dynamique était clairement désormais du côté de Charpennes. Il allait falloir alors vite se ressaisir sous peine d’une belle désillusion, après rappelons-le, un bon début de match.

Se ressaisir....c’est tout le contraire de la prestation réalisée par nos garçons dans le dernier quart temps qui avouons-le, frôla le néant. On ne trouve même plus les mots pour décrire le scénario. Cauchemardesque, catastrophe, terrifiant, atterrant ?

Nos garçons explosent littéralement en plein vol. Le mental n’y est plus et c’est peu dire. C’est la panique générale à chacune des secondes de cette rencontre qui devient parfois même irréelle. Toutes les années de basket de nos garçons semble  s’être subitement envolées, comme par malédiction…

Charpennes ne se fait pas prier pour remporter ce quart temps 28 à 4 (oui, oui vous avez bien lu) pour une victoire remportée haut la main 84 à 60.

Le prochain match n’aura aucun intérêt mathématique. Mais il risque d’être important pour oublier ce non match en fin de quart temps et reprendre un peu de confiance. On souffle trop le chaud et le froid. Ce sera là l’objectif premier pour repartir sur de bonnes bases. A bon entendeur…

 

 

 

Nos minimes chutent lourdement (12/12/2015).

Nos minimes recevaient le samedi 12 décembre la solide équipe de Feurs-Rozier Basket, qui pointe à la troisième place du classement. Le match « aller » avait été perdu de 11 points au terme d’un match d’un bon niveau de la part des deux équipes. Cette dernière rencontre de brassage est certes sans enjeu niveau classement, mais une petite revanche serait évidemment la bienvenue pour terminer l’année sur une bonne note. Et engranger encore un peu plus de confiance…

Le début du match est à l’avantage des visiteurs. Malgré un match équilibré dans le jeu Feurs-Rozier fait preuve d’une meilleure agressivité sous le panier, avec une belle réussite dans les shoots. Tout le contraire de Tarare qui une fois de plus fait preuve d’une évidente maladresse dans le dernier geste.  Feurs fait rapidement un premier trou (8/0) qui n’inaugure rien de bon. Heureusement, nos garçons redressent la barre rapidement en se battant sur tous les ballons. Tarare recolle au score en fin de quart temps  avec beaucoup d’envie, mais quelques pertes de balles bien dommageables leur empêchent de prendre les commandes au score (15/16 pour Feurs).

Le début de second quart temps est équilibré, mais le match devient de plus en plus difficile au fil des minutes. Feurs insiste dans son jeu d’attaque très intense. Chaque joueur essaie systématiquement de percer le rideau défensif de Tarare qui subit de plus en plus dans le jeu. La défense prend  l’eau de toute part dans deux temps forts de nos adversaires (9/0, puis 13/0). Une adresse toujours aux abonnés absents ne permet pas à Tarare de rivaliser. Le score s’emballe alors tout logiquement en faveurs de Feurs qui étouffent souvent notre défense qui est très loin d’être irréprochable (29/50 pour Feurs à la mi-temps). Espérons que nos garçons vont vite relever la tête, sinon l’addition finale risque d’être salée, très salée.  

A contrario de ce qui était attendu, Tarare ne monte pas son niveau de jeu dans le troisième quart temps. Encore de la maladresse, mais plus grave, de moins en moins d’envie… Le collectif n’y est pas non plus. Le peu de disponibilité des garçons  n’offre que très rarement de la disponibilité pour le porteur du ballon, qui se trouve alors souvent démuni. Les visiteurs, eux, se font plaisir, en proposant un basket toujours aussi intense, et très abouti collectivement. Un cinglant 23/3 pour Feurs scelle définitivement les débats. Il n’y a qu’une équipe sur le terrain, et le score devient donc tout logiquement sans appel, 75 à 34. Et on ne voit pas comment Tarare peut alors réagir en proposant si peu d’atouts dons son basket.

Le troisième quart temps est heureusement bien plus équilibré. Le match semble plié pour tous les acteurs de cette rencontre qui devient clairement de moins en moins intense. Chaque équipe fait son petit bonhomme de chemin, même si Feurs évolue encore un petit ton au-dessus de Tarare. L’hémorragie est tout de même stoppée nette, mais le score final  devient plus que conséquent, et confirme une fois de plus une belle déroute de nos minimes (96 à 49).

Il ne reste plus qu’à espérer que cette équipe se prenne enfin en main, dès le début d’année prochaine. Pour se faire enfin plaisir, mais aussi pour en procurer un peu à son entourage parfois tant désabusé.

En vous souhaitant à toutes et à toutes de belles fêtes de fin d’année.

 

  

 
ce site a été créé sur www.quomodo.com