Oullins Ste Foy / AST

Basket Nationale 3 : à l'heure de la trêve, gare à la démotivation
 
Le président de l'AS Tarare Basket, Paul Souzy, dresse un bilan des performances de l'équipe fanion à la trêve du championnat. Il visait le trio de tête : avec huit victoires et quatre défaites, l'équipe n'y est pas et doit se ressaisir.
 
es seniors 1 n'ont hélas pas ramené la victoire, samedi, de leur déplacement à Oullins.
 
Ils se sont inclinés de trois petits points. Si dans l'absolu, cette courte défaite peut être saluée comme une performance tout à fait honorable, au classement, elle éloigne Tarare de la première place de la poule.
 
« On n'a plus de joker pour espérer encore jouer la montée »
 
Ainsi, à l'heure de la trêve hivernale, l'équipe fanion de l'AS Tarare propose un bilan intéressant, avec huit victoires et quatre défaites. Mais le président, Paul Souzy, ne se satisfait pas vraiment de ces résultats : « Mon regret, c'esl que l'on a commis deux faux pas. On visait le trio de tête et on n'y est pas aujourd'hui. (on est juste derrière. Que l'on fasse un faux pas, OK. Mais la défaite à Geispolsheim, chez un des derniers de la poule, cela nous a coûté très cher. On n'avait pas le droit. Notre sort dépend maintenant des résultats des autres équipes. Le danger qui nous guette dorénavant, c'est la démotivation. On va avoir une seconde partie de championnat pas simple, avec des déplacements difficiles. On n'a plus de joker pour espérer encore jouer la montée. On doit s'accrocher, ne rien lâcher. Sinon, on n'aura plus vraiment d'objectif ambitieux ei les matches perdront de
 
leur intérêt. On a un effectif un peu juste et un relâchement est a craindre. C'est ce qu'il faut à tout prix éviter, parce qu'Oûllins peut perdre des matches d'ici à la fin du championnat. S'ils en perdent deux, on serait à égalité et on a un goal-average particulier en notre laveur. Alors on doit y croire encore. On ne sait jamais ». I.e président propose aussi de porter son regard sur les deux recrues : « Ardo Sow, c'est bien ce qu'il fait, bien entendu. Mais il pourrait encore plus peser sur les matches. Le souci, c'est qu'il ne s'est pas vraiment adapté à l'arbitrage. En N1 ou N2, les pivots ont plus de marge. Une des forces de l'autre recrue, Mickaél Koog, c'est justement de s'être bien adapté à la N3. Il est très fort, c'est sûr. Il peut progresser cependant en alternant avec encore plus d'à propos la distribution du jeu et la prise d'initiative ».
 
À Oullins, une défaite pour trois points.
 
Les Tarariens sont passés à deux doigts de l'exploit, samedi, à Oullins, oii ils se sont inclinés 85 à 82). Avec une profondeur de banc moindre que celle de leur hôte, l'AS Tarare avait choisi d'aborder la partie sur un rythme « tranquille », plutôt que de mettre beaucoup de vitesse et de mouvement. Le pari était ainsi gagné avec cette entame , puisque " les Rouges ", adroits évidemment, menaient de dix-sept points à l'issue du premier quart Oullins ne pouvait faire autrement que réagir et remettait les pendules a l'heure. Si bien qu'à la mi-temps, les équipes se séparaient avec deux points d'écart, en faveur de Tarare . Les deux autres quart temps furent un chassé croisé constant (63 à 63 au 3 ème quart temps), les deux formations prenant l'avantage tout à tour. Deux pertes de halle cruelles en fin de paitie décidaient du suri de la rencontre. À noter que le coach avait tenté un coup de poker, en s'alignant sur le banc à l'occasion de ce match à gros enjeu. Il n'a rien perdu de son adresse puisque Franck Macaire a inscrit 5 paniers à 3 points. Qui hélas, n'étaient pas suffisant pour inverser le score.

Le " PROGRES " page Tarare (J.L Sapoun) du 22.12.09

Nationale 3
 
Oullins/Ste-Foy 85 - AS Tarare 82
 
Cruel dénouement chez le leader
 
Pour leur premier match retour, les joueurs de Franck Macaire et Alain Tasoniero se déplaçaient, samedi soir dernier, chez le leader Oullins/Ste-Foy.
 
les « rouges » ont fait trembler leurs hôtes jusqu'à la dernière minute du match pour s'incliner de 3 petits points. < C'est bien dommage car on avait de quoi faire un coup chez eux ! D'autant qu'on n'a jamais été dominés », explique Franck Macaire. exceptionnellement joueur pour cette rencontre. En effet. Cédric Fricaud étant absent. Pierre Tricaud en cours de reprise mais toujours pas de retour sur les parquets, il fallait un ailier car « ça aurait été très compliqué à l'aile sinon ». En effet. Karim Zaza n'a toujours pas trouvé la réussite et il a bien fallu compléter le banc. Et c'est donc Franck Macaire. lui même, qui a enfilé le maillot des « rouges ». Habitué à jouer au poste de meneur, le coach tararien a été exceptionnellement adroit à 3 points, inscrivant 5 paniers bonifiés pour un total personnel de 18 points ! Mais cette adresse diabolique n'a pas suffit pour remporter ce derby.
 
Et pourtant tout avait bien commencé pour les basketteurs de la cité du voile. Il ont mené toute la première partie du match (+ 13 points en leur faveur après les dix premières minutes de jeu). Ils restaient en téte à l'issue du 2ème quart de temps même si les locaux recollaient à la marque (+ 2 unités pour les rouges »).
 
Un chassé-croisé s'engageait ensuite entre les deux formations dès l'entame de la deuxième mi-temps. Les deux équipes arrivaient même à égalité (63 à 63) au début de l'ultime quart de temps.
 
Dans le dernier quart, la sortie de Jean-Marie Porte, auteur d'un très bon match, à 5 minutes du buzzer final, s'avérait très préjudiciable pour les « rouges ». « Déjà qu'on n'était pas nombreux, alors avec un élément majeur en moins, c'est devenu vraiment compliqué », constate Franck Macaire. A 35 secondes de la fin de la rencontre, les « rouges » perdaient un ballon capital et laissaient la victoire s'envoler (85 à 82 pour les locaux). Seul point positif, avec ce faible écart les Tarariens sont parvenus à conserver le panier average.
 
« Tout peut encore arriver »
 
•< Malheureusement on enregistre une première défaite en ce début des matches retour. Même si on n'a pas à rougir, car on s'incline que de 3 points, et qu'on a mené tout le match. Dans l'ensemble, ont fait une bonne prestation. »
 
EL toujours d'après le coach-joueur. Franck Macaire. ce qui a coûté le match aux « rouges » c'est le manque de réussite aux lancers francs. « Si on fait 50 % de réussite, c'est le bout du monde. On laisse passer au moins 15 points. »
 
Pour conclure. Franck Macaire promet que ses hommes ne vont rien lâcher. « Nous sommes à 2 points d'Oullins/ Ste-Foy même si on a grillé notre dernier joker lors de ce derby. C'est championnat bizarre. Tout peut arriver et même si on ne termine pas les maches aller à la 1" place, on a fait une bonne première partie de championnat, excepté contre St-Dizier. » Av cette défaite contre le leader, les « rou ges » reculent à la 3e place (ex aeq avec St-Dié).
 
Les joueurs de la cité du voile vont profiter d'un repos bien mérité jusqu'à débu janvier « car on a tiré sur les mêmes te le temps. Il faut qu'ils se reposent pour revenir encore meilleurs ».
 
La reprise du championnat aura lieu samedi 9 janvier avec la venue d'une gros formation. Pfasttatt. Ce sera encore une grosse affiche car les Alsaciens sont juste derrière les Tarariens au classement.
 
C.T.
ce site a été créé sur www.quomodo.com