Lons le Saunier / AST

nationale 3 : lons - tarare
 
Lons doit le faire
 
L'ALL cherche le déclic / Archives Nicolas Dargaud
 
Avec aucune victoire au compteur après six journées, Lons doit enfin gagner ce samedi à la maison. En effet, s'ils ne veulent pas être distancés dans la course au maintien, les Lédoniens sont obligés de l'emporter ce soir avant un déplacement délicat à Besançon la semaine prochaine.
 
Mais la tâche s'annonce ardue face à Tarare, premier du classement, et qui n'a connu la défaite qu'une seule fois en ce début de saison. L'équipe de Franck Macaire fait peur dans une poule où elle ne partait pourtant pas favorite. Avec les arrivées à l'intersaison de Mickael Koog (meneur de jeu, ex-Saint-Chamond) et d'Ardo Sow (intérieur, ex-Prissé, Recy), les Tarariens possèdent un axe 1-5 taillé pour la Nationale 2 (35 pts de moyenne à eux deux). Ajoutez à cela une bonne défense (la 2e meilleure de la poule), souvent en zone (point faible des Lédoniens) et rappelez que leur seule défaite a été subie à Pfastatt (1er ex-æquo) et vous comprendrez qu'il y a de quoi avoir peur ! Pourtant, Lons a les moyens de contrer cette équipe. Ainsi, si les « rouges » ont la moins bonne attaque de la poule, à chaque sortie, la copie rendue est plus satisfaisante que la précédente. Ils sont même parvenus à attaquer la défense de zone oullinoise samedi dernier. Ils devront donc s'appuyer sur ce qui a fonctionné la semaine passée pour contrer la défense rhodanienne.
 
De plus, si les intérieurs amicalistes ont mis du temps à tourner à plein régime, ils semblent enfin sur le bon rythme. Ultra-dominants lors de la dernière rencontre, ils devront se relayer pour limiter l'impact du grand Sow (2m06), le seul réel « 5 » dont dispose le coach Macaire. D'ailleurs, s'il y a un point faible dans l'équipe de l'ex-entraîneur de Prissé, il se situe probablement dans le manque de rotations. Le cinq majeur des joueurs du Beaujolais score 90% des points de l'équipe et les temps de jeu se répartissent entre six à sept joueurs maximum.
 
L'agressivité, la régularité, l'impact des intérieurs et le rôle défensif de Jacob et Moureaux à la mène, voilà les clés de la rencontre pour les joueurs d'Alexis Drugeon. En plus, quelle meilleure occasion de se lancer que de battre le leader à la maison ?
 
> Lons : Moureaux, Jacob, Badian, Cramer, Janod, Pladys, Germain, Martin, Fidèle
 
> Lons (12e) - Tarare (1er ex-aequo) ce soir à 20 heures au GES

Le "PROGRES" édition de Lons

nationale 3 / lons-tarare
 
Sur un air de relégation
 
L'avenir s'obscurcit davantage pour les basketteurs lédoniens
 
Les Lédoniens, toujours impuissants, ont concédé une septième consécutive hier face à Tarare
 
Lons 80 Tarare 87 A Lons, Tarare bat Lons 87-80. (19-22 ; 15-19; 3e 15-19; 31-27) Pour Lons : Jacob 9, Badian 9, Martin 12, Fidèle 14, Moureaux 10, Germain 12, Cramer 5, Janod 7, Jenguiot 2 Pour Tarare : Koog 21, Sow 11, Combe 15, Porte 8, Tricaud 21, Zaza 6, Bonin 5, Jouve, Cheriet, Monloup.
 
Le match démarrait tambour battant. Les deux équipes rivalisaient d'adresse mais c'est Tarare (100 pour cent de reussite) qui prenait les devant 6-11 à la 3' et 9-16 à la 4'. Lons, plutôt bon face à la défense de zone adverse ne parvenait décidément pas à défendre sur la mobylette Koog, omniprésent offensivement 13-20 7'. Les Lédoniens, appliqués en attaque revenaient au score dès que le meneur tararien baissait de rythme. Après un 10-2 en 3', l'ALL recollait au score 22-22 à l'entame du second quart. Puis, suite aux sorties combinées de Jacob et Janod, les « rouges » laissaient à nouveau Koog and Co reprendre les devants 22-29 13'. Le match devenait tendu, les arbitres peu inspirés ce soir étaient dépassés, tout comme Lons qui courait après le score, ne parvenant plus à attaquer la défense rhodanienne (26-34 16'). Le tandem Koog-Combe (22 points à la mi-temps) faisait mal aux joueurs de Drugeon qui rentraient au vestiaire avec sept longueurs de retard 34-41 20'. La seconde mi-temps lédonienne allait être catastrophique. Sans envie collective et sans réponse face à des adversaires bien plus cohérents, l'ALL ne s'en sortirait pas. Ainsi dans une entame décousue, Lons buvait la tasse. Balles perdues, oublis au rebond et manque de repli défensif permettaient à Tarare de creuser un premier écart significatif 40-54 27'. L'écart naviguait entre 11 et 15 points et les protégés du président Ravier s'en sortaient bien, menés « seulement » 49-60 à la fin d'un troisième quart très pauvre dans le jeu. Le collectif lédonien était inexistant, chacun s'essayant sans réussite. Tarare gérait son avance sans réelle frayeur 57-71 34'. Un peu plus efficaces offensivement, les Lédoniens ne parvenaient pourtant pas à revenir, la faute à une incroyable naïveté défensive. Tricaud (21 pts) s'en donnait à cœur joie derriere l'arc des trois points, maintenant l'écart, 66-80 dans une fin de match sans suspense. C'est bien Tarare qui l'emportait 87-80 face à des Jurassiens qui voient la situation se noircir un peu plus chaque week-end. En effet les joueurs de la préfecture, encore bien terne ce samedi se retrouvent de plus en plus menacés par le spectre d'une relégation qui serait vécu comme une humiliation pour une équipe candidate annoncée à la montée l'été dernier…
ce site a été créé sur www.quomodo.com