AST / Oullins ste Foy

Tarare74 Oullins/Sainte-Foy 70
 

 
A Tarare: Tarare bat Oullins/Sainte-Foy 74-70 (22-18,9-15,22-12,21-25). Pour Tarare: Koog 17, Porte 6, Tri-caud 17, Geneste 1, Bonin 7, Sow 12, Combe 14. Pour Oullins/Sainte-Foy: Fanjat 13, Arina 13, Lenti 3, Sarnb 17, Ruiz 5, Paillier 5, Fotoud 6, Bankassoui 2, Leroy 4 Marti-nez 2.
 
Pour le premier match de championnat, les deux équipes ont donné un spectacle de très bonne qualité, duquel les locaux sont sortis vainqueurs, malgré un suspens jusqu'aux vingt dernières secondes. C'est Tarare qui menait les débats dans un match cependant serré et âpre, le combat sous la raquette en particulier étant extrêment disputé.
 
Grâce à une très bonne défense, Oullins allait un temps passer devant, au milieu du second quart, pro-voquant la stérilité des Tarariens pour mener à la pause de deux points. Mais le match se joua dans le troisième temps. Les visiteurs allaient accroître leur ascendant un temps pour se détacher à +8 (31 -39). Mais les locaux parvenaient à renverser la vapeur en s'appuyant avant tout sur leur mental. Ils terminaient le troisième quart-temps avec un avantage de +8! Avec cinq fautes de leur nouveau meneur, Mickaël Koog, les Tarariens voyaient leur avance fondre, mais faisaient de la résistance, pour garder l'avantage final.
 

Le " PAYS " du 25.09.09

AST 74 - 0ullins Ste Foy 70
 

 
Du bon pied !
 

 
C'est un beau cadeau que les « rouges » ont offert à leur public, venus en nombre (environ 600 personnes), samedi soir, pour le compte de la première journée de championnat
 
AVANT l'entame de match, une minute d'applaudissements a été demandée en mémoire de Guy Pépino (président d'honneur du club) et Mado Aubert. Et c'était ensuite le début de quarante minutes de jeu. « On était pas sereins avant ta rencontre car on a eu peu de matches de préparation, malgré les tournois. Et surtout on restait sur une défaite contre une équipe de R1 lors du dernier tournoi. On partait aussi avec un handicap puisque Karim Zaza était blessé » indique Paul Souzy, président de l'AST Basket.
 
Qui plus est, Oullins/Ste-Foy, malgré l'absence de leur meneur, est une équipe très complète, avec de bons shooters et des intérieurs costauds et adroits qui ont d'ailleurs fait leurs preuves à la salle Robert Magat.
 
Les deux formations ont été au coude à coude tout le long du match, même si les visiteurs menaient légèrement au score à la mi-temps (31 à 33). Un magnifique et énorme dunk d'Ardo Sow à la fin du premier quart de temps enflammait le public et replaçait l'AST de nouveau en tête avec quatre petites unités d'avance. Durant le deuxième quart, il n'y eut jamais plus que quatre d'écart entre les deux formations.
 
De retour des vestiaires, le scénario res¬tait quasi le même qu'en première période. Même si Oullins/Ste Foy parvenait « à creuser » un petit écart en début (31 à 39), les hommes de Franck Macaire, pleins d'envie, de motivation et de hargne, ne se laissaient jamais distancer et reprenaient même la mène au score en fin de troisième quart (53 à 45).
 
Avec l'envie et le mental
 
A partir de ce moment là, les « rouges », plus en confiance, entamaient la dernière partie de jeu un peu plus sereinement, même si rien n'est encore joué. A 2'30 de la fin de la rencontre, les locaux affichaient 67 points contre 59 pour les visiteurs. Mais Pierre Tricaud concédait une faute technique et Oullins/Ste-Foy en profitait pour recoller au score (67- 63). Heureusement, un panier à 3 points de Xavier Bonin arrivait à point nommé après cette action et les « rouges » prenaient un peu plus le large (70-63). On commençait à y croire du côté du banc des Tarariens, mais les visiteurs n'avaient pas dit leur dernier mot et à 11 secondes de la fin ils écopaient d'une première faute antisportive, suivie d'une deuxième à 1 seconde du buzzer final, qui aidaient les « rouges » à garder la tête du match. La fin de la rencontre était donc siffler sur un score de 74 à 70 pour les locaux, permettant à l'AST d'entamer du bon pied cette nouvelle saison.
 
Et maintenant Pfastatt
 
Ce samedi, les Tarariens auront à cœur de confirmer leur bon début, en déplacement à Pfastatt, en Alsace. L'équipe locale sera finalement privée de Laurent Cazalon, joueur professionnel de pro A et pro B, qui s'est rompu le tendon d'Achille à l'entraînement. Un coup très dur pour le club alsacien qui perd un joueur sur lequel il comptait vraiment.
 
Les Tarariens, comme les autres équipes de la poule, ne seront en revanche pas fâchés de ne pas se « coltiner » l'ex-champion de France avec la Chorale de Roanne qui s'apprêtait à survoler le championnat.
 
« On y va pour ramener la victoire, mais ce ne sera pas facile », affirme Franck Macaire. Car si Pfastatt a perdu son atout maître, les Alsaciens sont tout de même allés l'emporter de 4 points à Lons-le-Saunier, l'un des poids lourds de la poule. Méfiance, donc.
 
C. T.
 
Feuille de match : Koog, 17 points (5 fautes) ; Chériet, 0 point (3 fautes) ; Porté, 6 points (4 fautes) ; Tricaud, 17 points (4 fautes dont 1 technique) ; Genest, 1 point (1 faute) ; Bonin, 7 points (4 fautes) ; Sow, 12 points (4 fautes) ; Raimbault, 0 point (1 faute) ; Combe 14 points (3 fautes).
 

 
les réactions
 
Franck Macaire (coach) : « Si on régarde bien, ce match ressemble fortement à celui de l'année dernière, sauf que là on a fait « un truc » en plus à la fin. Chaque joueur a su apporter sa pierre à l'édifice, même les cadets. Je suis vraiment très content de cette victoire. Ardo Sow a été très présent et vaillant sur les rebonds offensifs et défensifs. En continuant comme ça, il va dominer les raquettes. Ardo a su trouver sa place et on a pu voir qu'il était très complémentaire de Jean-Marie Porte et Aurélien Combe. Quant à Mickaël Koog, il a joué comme on l'attendait, avec de l'énergie, de la vitesse, de l'agressivité
 
et une bonne lecture de jeu. Et en plus il a marqué 17 points. »
 
Paul Souzy (président) : « On est satisfaits de cette rencontre, c'était un bon match. Tant par l'affluence que par les deux nouvelles recrues (Ardo Sow et Mickaël Koog). Ce match était haletant car les équipes se tenaient. Surtout, on a pu s'apercevoir que l'AST n'avait pas perdu son esprit de combativité et sa hargne de gagner. Ce premier match, on l'a arraché avec l'énergie. Franck Macaire a bien fait tourner son effectif avec notamment les cadets. Car il ne faut pas oublier que c'é¬tait leur premier match en équipe fanion et surtout leur premier match en N3. »
 
ce site a été créé sur www.quomodo.com